Fessée, comment la faire aimer à une femme ?

Il m’avait fait déboutonner mon chemisier blanc et baisser ma jupe. Assis sur une chaise il me commandait de me mettre en position sur ses genoux pour la fessée. Une foi en place c’est à moi qu’il revenait de baisser ma culotte en coton. Il exigeait que j’ai ensuite les mains croisées sur la nuque ce qui accentuait mon inconfort et son plaisir.

Je vous épargne, pour cette fois, la mise en place de mon plan cul de la semaine dernière à Pau (merci au passage à Infidèle Messenger) car je voudrais profiter de l’occasion pour vous parler d’une des pratique qui me plait le plus ces derniers mois : la fessée.

En règle générale je n’aime pas spécialement avoir mal. Et je ne pense pas qu’il s’agisse vraiment dans la fessée de plaisir masochiste. Non, ce que j’aime c’est être punie. La main du maître qui s’abat avec violence sur mes fesses déclenche en moi une excitation folle qui peut même aller jusqu’à l’orgasme sans qu’il n’y ait de pénétration. Comme il est probable qu’à terme certains de mes lecteurs deviennent mes plans cul autant donner ici ce qui constitue, selon moi, la recette pour une bonne fessée. Pour en avoir pas mal discuté avec mes copines je peux affirmer qu’il ne s’agit pas uniquement de mon propre goût et que la recette que je vous livre ici sera certainement assez universellement appréciée !

Conseil fessée n°1 : soignez le scénario

Pour moi en tous cas une fessée doit être méritée. La fessée est là pour punir et c’est en grande partie cela qui est excitant. C’est pourquoi je choisi souvent des costumes et des situations qui se prêtent particulièrement bien à ce tendre châtiment. En écolière qui n’a pas bien appris sa leçon ou en soubrette maladroite qu’il faut corriger je suis vraiment dans la peau du personnage pour peu que mon partenaire lui aussi joue le jeu du maître insatisfait qui doit me punir « pour mon bien ». Donc avant la fessée n’hésitez pas à m’expliquer pourquoi je dois être punie, si je suis soubrette demandez moi d’exécuter une tâche dans laquelle je risque d’échouer ou de mal m’y prendre. En étudiante posez moi des questions auxquelles je risque de ne pas avoir la réponse par exemple ou surprenez moi en train de me masturber alors que je devrais sagement étudier.

Une copine à moi m’a voué adorer que son mari la corrige quand elle rentre d’une séance de shopping. Il lui dit qu’elle a trop dépensé et que c’est pour le bien du foyer qu’il doit la fesser.

Creusez vous le tête, les occasions de nous punir ne manquent vraiment pas, je puis vous l’assurer !

Conseil fessée n°2 : Sachez doser mais ne retenez pas vos coups !

Du point de vue de l’intensité et de la douleur je dois dire que chacune a ses propres limites et qu’il ne s’agit pas bien sûr de meurtrir pour le plaisir de faire mal (en tous cas en ce qui me concerne). Cependant une règle que nous sommes toutes d’accord pour donner est qu’il ne faut pas non plus retenir vos coûts. Il n’est rien de plus efficace pour tuer le désir qu’un amant qui au moment de la fessée devient timoré et gauche. Personnellement j’aime que la douleur reste présente plusieurs heures après mon plan cul. Je mouille de m’assoir le lendemain sur mes fesses endolories qui me rappellent la punition de la veille. Mais je ne veux pas que mon mari le remarque quand je si à nouveau à la maison le surlendemain. Vous pouvez donc y aller de bon cœur sur mon petit cul de chipie !

Conseil fessée n°3 : Après la fessée

Moi j’apprécie que le mec me passe une crème du genre Nivéa ensuite. S’il me garde sur ses genoux pour me fouiller la chatte et préparer mon anus pour une bonne sodomie alors c’est le pied.

Conseil fessée n°4 : Les accessoires

Pour le moment ce n’est pas trop mon truc. Mais j’ai mon amis Lydie ne jure que par les menottes, la barre d’écartement et la cravache ou le martinet. Donc j’imagine que l’on peut accessoiriser à l’envie une séance de fessée. Une fois j’ai fait l’écolière et j’avais acheté une grande règle plate jaune en bois. Mais mon partenaire n’a pas osé s’en servir :o(.

Il y a quand même un accessoire qui m’excite énormément en cas de fessée. Ce sont de fins gants en cuir de mouton noirs ou marrons que le maître garde pour me claquer les fesses.

De la fessée à la sodomie il n’y a qu’un pas qu’il ne faut pas hésiter à franchir…Pour cela vous pouvez lire aussi 10 conseils sodomie.

Si vous m’avez lue jusque là bravo, vous êtes un chou ! Mais si vous en avez mare de lire et voulez un peu d’interaction je vous conseille vraiment d’essayer du live show en webcam. Cela peut vous paraître un peu virtuel mais en tous cas je vous assure que moi je m’amuse vraiment beaucoup quand j’en fait.

Et disons le honnêtement je touche un petit quelque chose qui m’aide à maintenir le site si vous cliquez !

 

Post Script hummm : Pratiquez vous la fessée ? En avez vous envie mais sans oser le proposer à votre partenaire ? Avez vous des suggestions à me proposer pour pimenter encore davantage mes séances de fessée ? Je suis avide de lire vos commentaires…

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

18 réflexions au sujet de « Fessée, comment la faire aimer à une femme ? »

  1. Bonjour,

    Je suis tombé sur ton blog en cherchant dans google, « mettre une fessee a sa femme ». Je dois dire que je ne suis pas déçu de ma lecture. Il s’avere que nous avons essayé récemment cette pratique et que cela a eu l’air de beaucoup lui plaire alors que sa libido, (en tout cas en ma presence) n’etait plus aussi prononcee qu avant. Je peux te dire que la sensation de plaisir fût partagée et qu’en guise de préliminaire, cela a été génial. Notamment comme tu l’evoques , pour préparer son petit derriere et une bonne sodomie.

    Je vois egalement que tu te deplaces sur Pau. Une chose que j’envisage serai de lui prodiguer une fessee à 2…ou 3!

    Avec ou sans elle, je souhaite aller plus loin dans cette nouvelle recherche et me suis trouvé un grand plaisir dans ce role à la fois dominant mais surtout à offrir une nouvelle forme de plaisir…. Contacte moi si une suite en mp t’interesse.

  2. Lucie,
    Sauf si je n’ai pas trouvé sur le blog, mais tu ne nous a pas donné de nouvelles de ta rencontre avec ChristopheD82 ?

    1. Mais sinon c’est vrai que le blog est assez bordélique et qu’on ne s’y retrouve pas forcément. Mais j’ai décidé de garder le truc comme ça. C’est comme ma vie, un peu en vrac mais, j’espère, agréable à lire.

  3. Bonjour Lucie,
    Oui je te rassure c’est déjà prévu … un pantalon propre et bien taillé, une chemise blanche, une veste, des souliers cirés … tel un vrai gentleman. Et sans oublier une main ferme !

  4. Merci Lucie pour ces précieux conseils, je ne manquerai pas de les appliquer … et je te dirai si elle a apprécié !! Au plaisir, bises.

    1. Hey ! De rien, oui reviens et raconte moi ! Avec grand plaisir. Je ne sais plus si j’ai parlé, dans mes conseils, de l’importance du look de l’homme fesseur pour moi. Je pense que c’est aussi vrai pour toutes les amatrices de fessée. Qui dit fessée dit jeu d’autorité. Donc le fesseur se doit d’avoir un look sérieux qui cadre avec la fessée. Moi je suis fan des costumes un peu ringards à la Madmen, genre 30 glorieuses ou années Giscard ou Mitterrand. Ma meilleure amie d’enfance avec qui j’en ai discuté m’a avoué fantasmer sur les militaires pour ce délicat exercice. En tous cas pas de nudité ! Se faire fesser par un mec en caleçon et chaussettes ou nu comme un verre cela perd de son intérêt je trouve.

  5. Bonjour Lucie, Je me présente Pierre, gentleman de 42 ans. Je découvre ton blog, félicitations et merci pour tes conseils avisés. Je suis venu ici car je cherchai des conseils sur la fessée, et j’ai trouvé … J’ai juste une question que tu n’as pas abordé : quelle est la zone la plus érogène de tes fesses ? celle en plein milieu, celle qui descend aux cuisses ou celle qui remonte au dos ? Au plaisir de te lire bientôt. Bises.

    1. Bonjour Pierre,
      Pour moi, mais je pense aussi pour quasiment toutes les femmes qui aiment la fessée, c’est surtout le scénario, la situation qui sont érogènes. J’aimerais que tu alternes fessées en haut des cuisses ou sur la partie charnue de fesses et caresses de ma chatte qui commence à mouiller. J’aime garder ma culotte pendant la fessée pour, justement que les caresses commencent à travers le tissus, et que tu sentes que je mouille de plus en plus. Il faut savamment alterner punition et récompense ou réconfort…Toute au plaisir de de lire encore.

  6. Bonjour chère et tendre Lucie, j’aimerais trop que vous veniez me rendre visite dans le 34 pour une bonne séance de fessées. J’ai hâte de vous mettre sur mes genoux et de vous fessée cul nul et très très fort bien sûr, je suis sur que vous vous en souviendrez de vos belle fessées bien méritée mise par moi-même. Et de vous faire mouiller la chatte juste après les fessées mise avec violence et force, si vous êtes intéressée n’hésitez pas à me faire savoir votre réponse par mail.

  7. Bonjour chère Lucie, étant lu votre blog j’aimerais qu’on essaie ensemble quelque chose qui pourrait vous faire plaisir. Je serais ravi de vous voir cul nul sur mes genoux et de vous fessées tellement fort que vous allez en jouir, je suis sur Béziers dans l’Herault. Si sa vous dis, n’hésitez pas a me donner réponse

  8. Très chère et inaccessible Lucie,
    Cela fait plusieurs mois que je dévore ton blog à défaut de ta chatte qui me semble inaccessible. Tes aventures sont elles réelles ou es tu un peu (beaucoup) mythomane sur les bords ? Je n’en sais rien mais je décide quand même de tenter ma chance en t’écrivant ce commentaire aussi long que les heures que je voudrais passer avec toi. Tu sembles aimer la fessée et cela me plait énormément chez toi. Si tu daignais accepter mon invitation à Montauban je pourrais de régaler d’une belle déculottée. Comme je sais me montrer généreux, tout commencerait par un cadeau : un large collier en cuir ras de cou. Je sais qu’il te plaira d’apprendre à marcher à quatre pattes dans mon salon. Au début ta démarche sera peut être maladroite mais je saurai te corriger, t’apprendre le juste rythme et l’exact déhanché que j’attends d’une jeune chienne comme toi. Garde ton Jean, déboutonne juste ta chemise pour que je puisse sentir ton ventre sur mes genoux quand tu prendras place pour ta fessée bien méritée. Oui, bien méritée, je suis certain que tu sais ce que je veux dire. Je n’en écris pas davantage, tu as mon mail, c’est à toi de jouer si tu veux connaître un frisson différent, sévère et raffiné comme tu sembles rechercher.

    1. Bonjour,
      Je vais peut être écrire quelque chose que je risque de regretter. J’écris souvent que vos commentaires m’excitent. Et c’est vrai. Mais là ça va un peu au delà. Je ne peux m’empêcher de m’imaginer chez vous à vos ordres et pieds. Je suis dans le 82 la dernière semaine de février. Je ne dis pas que je craquerai mais je vous encourage à m’écrire d’autres commentaires de ce genre. Si l’effet perdure il se peut que nous trouvions un terrain d’entente…

      1. J’ai peur de trop en dévoiler et de faire retomber ton envie. Tout d’abord je te félicite et t’encourage à continuer à me vouvoyer. C’est important le respect et je compte bien te le faire comprendre. Si tu viens à Montauban saches que j’ai la chance de disposer d’un bel appartement ancien dans le centre historique de la ville Bourbon. Mes fenêtres donnent sur la place Nationale et tu pourras, à loisir observer d’en haut l’animation de la place pendant que je m’occuperai de ton joli postérieur. J’ai cru comprendre que tu aimes les intérieurs bourgeois et un certain luxe. Tu vas adorer mon parquet en noyer ! Mais je n’en écris pas plus, à toi aussi de me mériter un peu. Par ton blog tu as piqué la curiosité de mon vif. Mais ne crois pas que c’est gagné d’avance, à toi aussi de faire un effort et de mériter ta fessée et tout le reste…Il n’est pas dans mes habitudes d’être celui qui demande. Si tu veux que je t’écrive et te reçoive j’ai aussi besoin d’être convaincu…

        1. Monsieur Christophe,
          Je dois quitter le bureau et réendosser le costume de bonne mère, bonne épouse pour le weekend. Mais sachez que vos commentaires m’accompagneront au travers de cette épreuve. J’ai d’un coup terriblement envie que vous m’appreniez à marcher à quatre pattes. J’espère ne pas me tromper en vous imaginant grand et distingué. Serait-t-il impoli d vous demander votre âge ? J’ai eu trente ans mardi dernier… Je me retiendrai de vous écrire avant lundi, toute à ma joie du désir enfin retrouvé et de l’anticipation d’une rencontre que je commence à appeler de mes vœux. Monsieur Christophe, ne vous défilez pas, si vous êtes réel continuez à m’écrire et à me tenir en haleine jusqu’au 22 février. Ce ne sont que dix petits jours mais j’ai l’impression qu’ils vont me sembler terriblement longs. Pour vous je choisirai mes plus belles lingeries et ferai peut être la folie d’un tailleur neuf (j’en avais envie de toutes façons). J’ai hâte de vous lire.

  9. Heu, ici c’est Lydie ! Pas la peine de dévoiler tout sur moi ! Je suis assez grande pour le faire seul. Allez, je ne t’en veux pas. Disons que cela me fait un peu de pub…Si un amateur passe par ton blog il peut m’écrire !

  10. 5 lignes seulement sur notre séance de mardi dernier. Suis un peu déçu…En tous cas si tu repasses à Pau tu as mon tel maintenant !

    1. Sans être méchante c’était très bien et j’ai pris bien du plaisir mais pour un article entier il faut vraiment une séance mémorable…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>