Poème porno

J’aime cet homme sur ce canapé

J’aime qu’il ai gardé ses souliers

Nue devant lui et à genoux

Je lève la tête offre mon cou

Qu’il emprisonne dans un collier

En cuir, large et capitonné

Puis à l’anneau, passe une chaîne

Reliée au pied du canapé

Puisqu’il a gardé ses souliers

Je m’incline pour les lécher

J’aime le cliquetis des chaînes

Le goût de sel sur ses souliers

La chaleur de la cheminée

Je meurs d’envie de le sucer

Mais j’attends qu’il m’y autorise

Cet homme sur ce canapé

Doit se plaire à me regarder

Dans la cheminée la flambée

Éclaire ma croupe par le côté

Il tire un peu plus sur la chaîne

Maintient ma tête à ses pieds

Il dit : « continue de lécher »

« Applique toi j’ai tout mon temps »

Mais il défait son ceinturon

baisse sa braguette, sort son jonc

Je voudrais faire une fellation

La chaîne courte m’en empêche

Alors je l’implore des yeux

Je veux sa queue entre mes lèvres

Lécher ses couilles et lui montrer

Comme sa chienne sait sucer

Mais il tire un peu plus la chaîne

Plaquant ma joue sur le sol froid

Quand il se lève et me contourne

Je réalise pleinement

qu’être nue c’est bien être offerte

A son regard, à ses caprices

Je creuse mes reins serre mes genoux

Pour lui offrir un beau spectacle

Il passe un doigt sur l’abricot

Déjà gonflé, doux et juteux

Habilement récolte ma mouille

en humecte mon trou du cul

je me tortille de plaisir

toute impatiente qu’il m’encule
Un autre article au hasard

1 701 views

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

5 réflexions au sujet de « Poème porno »

  1. Lucie, saches que tes récis excitent aussi mes femmes. En tous cas c’est le cas pour moi. Je suis mariée et fidèle. Mais je rêve d’un amant qui saurait passer la main sous ma jupe et rentrer ma culotte entre mes fesses. Je serais dans le salon,, il serait 3 heures du matin, mon mari et notre fils seraient endormis et je n’oserais pas protester de peur qu’ils ne se réveillent et me surprenne avec mon amant. Il pincerait mes fesses, il e demanderait de me pencher en avant et de lui présenter mon cul en écartant moi même es belles fesses blanches. Il me sodomiserait en me tirant les cheveux.

    1. Julia,
      Je te conseille de donner un petit somnifère à ton mari avant que je passe, parce que sinon tes gémissements vont le réveiller. 😉

    2. Fidèle … tout est relatif.
      Le rêve, ce site, tout n’est que question de temps et d’opportunité. peut être pas dans votre salon, la nuit , mais vous finirez pas vous faire prendre .
      Mettez donc un lieu dans la rubrique faites vous draguer pour de vrai. Je suis bien certain que vous parviendrez à vous faire mettre.

  2. Après les nouvelles, les poèmes bientôt le cinéma !
    Quand je fantasme sur toi a la lecture d’un de tes billets tu m’appartiens entièrement. Je t’attache par ton collier que tu ne peux pas ouvrir toute seule au pied de mon lit. Tu deviens mon animal de compagnie. Tu es complètement nue. Bien sûr il fait bien chaud, le bien être animal n’est pas un vain mot! Il y a une coupelle pour ton eau et une pour ta nourriture. J’aime te voir manger en meme le sol parfaitement soumise. Ce qui me plaît le plus dans tt ça c’est de voir ta mouille couler sur ta cuisse. Tu es devenue une femelle en chaleur qui a envie d’appartenir à son maître pour la nuit. Cette soumission totale tu l’as voulu, elle t’as effrayé un moment et tu n’as maintenant plus de doute. Être un objet et un objet de désir aussi fort t’excites au plus au point. A ce moment tu n’as plus envie de sexe tu en as besoin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>