Baisée au téléphone

-« Téléphone à ton mari ! »

-« heu…là comme ça maintenant? »

-« oui, tu t’allonges sur le ventre là, sur le lit, et tu appelles ton mari. Tu le gardes au téléphone pendant que je m’occupe de ton petit cul de femme adultère ! J’adore ton petit cul. »

-« Ah ? Ok, pourquoi pas… »

Je m’installe sur le lit, compose le 06 de mon mari. Je plie les jambes pour montrer mes mollets. Collant noirs et talons hauts 👠 . Troisième sonnerie. Mon mari décroche : « Oui Chérie ? »

Il m’appelle Chérie par habitude. Dans sa voix un pointe de lassitude, d’ennuis que je l’appelle. Trouver un truc à dire, improviser.

-« Allo, je suis enfin à l’hôtel ! Ça va à la maison ? »

Bon je sais, pas terrible comme improvisation. Mais il faut dire que les caresses sur mes cuisses ça n’aide pas vraiment à se concentrer.

-« Oui, ça va, j’ai couché Anaïs et promené le chien. Tu leur manques…À moi aussi tu me manques. »

C’est rare que mon mari dise que je lui manque. Depuis que je le trompe cela a rééquilibré notre relation. Il n’est pas vraiment fidèle. Mais je ne penses pas qu’il  se doute que je suis infidèle. Et je prends bien soin de le laisser me baiser presque tous les week-ends en faisant semblant de jouir pour le rassurer. Là, au téléphone son : « tu me manques » me fait me sentir vaguement coupable. La main de mon amant remonte entre mes cuisses. Je les serre et me tortille un peu pour me dégager. Je me demande si je ne vais pas trop loin. Mais il presse la paume de sa main sur mon dos et m’embrasse délicatement dans le cou. Le cou c’est mon point faible. Ça l’a toujours été même adolescente avant mes premières relations sexuelles. Si un mec veut me faire fondre il lui suffit d’embrasser mon cou !

-« oui…toi aussi tu me manques. Ça a été son contrôle à l’école à Anaïs ? »

C’est bête mais parler de notre fille me déculpabilise de tromper mon mari. Cela peut paraître paradoxal mais c’est comme ça.
J’ai imperceptiblement écarté les jambes et sa main remonte à nouveau le long de l’intérieur de mes cuisses. Mon collant très fin exacerbe les sensations. Le nylon fait comme de l’électricité statique. Je me cambre un peu. Son doigt juste sur ma chatte.

-« Oui, super, que des pastilles vertes ! Et toi, ta journée ? »

-« Ennuyeuse à mourir. Mais maintenant je suis dans ma chambre, je….je me…détends »

Pendant que je tente d’avoir une conversation naturelle mon amant caresse ma chatte à travers le nylon. Je ne mets jamais de culotte sous les collants quand j’ai un plan cul. Je commence à avoir très chaud et des papillons dans le ventre. Je tente faiblement de repousser sa main mais il coince son genoux entre mes cuisses pour m’empêcher de me refermer.

-« hummm…nnnn….stopppp » je chuchote la main sur le micro de l’iPhone.

-« Allo ? Tu dis quoi ? Je t’entend pas… »

-« ah oui, pardon, j’ai la fermeture de la valise qui est coincé. »

-« ah, tu veux qu’on se rappelle plus tard ma chérie ? »

Mon amant me fait signe que non. Il pince ma fesse assez fort pour m’indiquer que si je ne fais pas comme il veut ça peut barder pour moi. Je décide d’obéir, je ne me sens plus du tout coupable, la situation m’excite.

-« Non non, t’inquiètes, c’est bon… d’entendre ta voix… »

Il a mis son genou juste contre ma chatte qui commence a bien mouiller. Je me frotte à lui. Je dois être trempée. Le nylon fait un bruit caractéristique quand il le déchire au niveau de mes fesses.

De l’autre côté du téléphone : « ??  Allô ? Ça va ? T’as déchiré quelque chose… »

« Oui…heu j’ai accroché mes collants sur le coin de la chaise… »

-« hummm, tu dois être jolie à voir ! Face Time ? »

-« heu…non, j’ai pas de 4G, je suis en hedge… »

-« Ah. Au fait demain je vais à casto, on dit toujours bleu pour le mur du couloir ? »

Nouveau bruit de nylon déchiré. J’ai les fesses bien à l’air. Il passes trois doigts entre mes cuisses sur ma chatte trempée et il commence à caresser juste comme j’aime. Dans la longueur, un doigt qui rentre et sort. Je mords mes lèvres.

-« hein? Heu ? Oui…bleu…si tu…veux.. »

-« Allo, tu es sûre que ça va ? »

-« Oui ! Oui ! Très bien…je vais très très bien… »

-« Non parce que j’ai encore entendu un bruit de tissus déchiré. »

-« oui, foutu pour foutu je l’ai arraché…tu disais quoi…déjà ? »

Deux mains passent sous mon ventre pour me soulever. Je suis à genoux. En position levrette. Un gémissement m’échappe quand il me pénètre.

-« Cherie ? »

-« hummm, nooon, je …me …suis …heu…cognée l’orteil…huummm, ça …fait…hyper mal….sa mère…. »

Il m’embrasse le cou à pleine bouche en me ramonant en levrette. J’en peux plus, ça devient impossible de rester naturelle au téléphone.

-« han…mon chéri…on se rappelle demain ok…la j’ai trop…mal »

FIN

me rencontrer…ici

 

 

 

1 660 views

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

10 réflexions au sujet de « Baisée au téléphone »

  1. Génial ! Merci pour cette idée. Avec mon amant nous avons décliné l’idée : appel à mon mari, mais aussi à ma belle mère, mon patron, ma meilleure amie, même le service technique de SFR !!! Merci merci merci !

  2. Très excitant. Je rêve de faire pareil avec un mec sur Nantes. Téléphoner à mon mari en me faisant prendre par derrière…gros fantasme. PS : j’ai 34 ans, grande et sportive…avis à la population masculine…

    1. Bonjour Delphine,
      Moi c’est Pierre, 45 ans, près de Nantes. Je serai heureux de pouvoir t’aider à réaliser ce fantasme.
      Je suis d’allure plutôt sportive.
      J’imagine le scénario suivant : tu l’appelles en lui disant qu’il te manque, que tu as pensé à lui toute la journée et que tu as très envie de lui, tu lui dis que tu caresses en pensant à sa belle queue et que tu veux qu’il se masturbe également. Il t’entendra gémir en pensant que tu te fais du bien, sauf que ce sera moi qui m’occuperai de toi discrètement…
      Qu’en penses-tu ?

    2. Bonjour Delphine.. je suis régulièrement en déplacement pro sur Nantes..et je me tiens a votre dispo pour vous donner ce plaisir .. qui serait partagé et discret pour vous bien entendu… scénario et échange en privé si vous le souhaiter.. bisous sur la joue ma chère

    3. Bonjour Delphine,
      La population masculine vous a répondu…. Ne nous dites pas que vous avez peur de réaliser ce fantasme ! 😜
      Pierre

    1. Je cherche un plan bien hard pour sortir du classique fellation-levrette de ma vie conjugale monotone… plutôt sportif et endurant… Et déjà eu l’occasion de tester une lectrice de Lucie, qui a su mettre la barre très haute! Tu relèves le challenge?

  3. Bonjour Lucie,
    Tu aurais pu proposer à ton mari de vous faire un câlin par téléphone, en vous carressant chacun de votre côté et en vous racontant ce que vous avez envie de l’autre, ça aurait été plus simple pour toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>