Elle suce au bord de la piscine

Trouvez moi ici.
==> CINQASEPT <==

Pseudo de l’été 2022 : LesMalheursDeJustine

Nogent-le-Rotrou. Maison de village, piscine et Jacuzzi. Cuisine américaine, sol en marbre. Chambres à l’étage moins jolies. Sans importance, tu me baiseras en bas. Bikini rose deux pièces, talons compensés en plexiglass, casquette et queue de cheval. Chaleur étouffante. Midi heure solaire. Soleil de plomb. Tu bronzes sur un transat en short de bain. Petite glacière en plastique bleu, quelques bières à portée de main enfoncées dans la glace pilée. Je m’approche du bord de la piscine. Mes talons compensés en plexiglass me donnent un démarche un peu maladroite, chaloupée. Ou c’est peut-être les trois mojitos bien chargés que tu m’as déjà servi qui ont entamé mon aisance habituelle en talons. En tous cas j’ai chaud et je plonge dans la piscine sans prendre la peine de les ôter. Aller retour en trois brasses, la piscine n’est pas grande. Couverte d’huile à bronzer l’eau glisse sur moi quand je sort de la piscine et me dirige vers toi. Fichus talons ! Je manque de me tordre une cheville en ratant la marche du bord de la terrasse en bois. Je tombe pas très élégamment est je décide de faire les derniers mètres jusqu’à toi à quatre pattes. J’arrive avec un peu plus d’assurance à ton transat fière de mes gros seins miraculeusement retenus par mon haut de maillot rose et riquiqui. Très envie de te sucer. Alors je tire sur ton short de bain qui vient tout seul et je me mets à l’ouvrage. Je défais le lacet dans mon dos pour faire tomber le soutien-gorge inutile et libérer mes gros seins. La branlette espagnole est une de mes grandes spécialités. Même pompette je maîtrise. Je plante mes yeux dans les tiens, provoquante. Ta queue trouve naturellement sa place entre mes deux gros seins. Je n’ai même pas besoin de la guider. Mouvements lents pour la faire coulisser entre mes belles mamelles. Langue sur ton ventre.
-« Laisse toi aller et prend une bière. »

Tu tends la main vers la glacière et attrape une canette de despé. Pchhhittt, un peu de mousse déborde de la cannette en aluminium. Quelques goutes passent de ton torse à ton abdomen, je lape.
-« Encore ! » je tire la langue comme une chienne assoiffée. Tu penche la canette et fait couler quelques gorgées que je m’empresse de laper pour éviter que ça coule partout. Ta queue bien dure est toujours entre mes seins.

-« Encore, plus, promis j’avale tout…Vraiment tout…»

Tu prends une grande gorgée de bière et vides le reste juste assez vite pour je n’arrive pas à tout laper sans en perdre. Pas mal de bière rejoint ta bite entre mes seins. Je descends lentement pour prendre ta queue entre mes doigts manucurés d’un rose assorti à mon bikini et je lèche tes couilles au goût despé. Après avoir bien sucé chaque couille je passe la langue le long de ton sexe tendu et l’englouti entre mes lèvre. Je suce doucement, sans changer de rythme même si je sens ton corp se tendre. Sucer lentement, toujours au même rythme, en serrant bien les lèvres, la langue qui presse ta queue contre mon palait, en faisant bien attention à ce que les dents ne touche rien. J’ai lu sur internet qu’il fallait faire varier le rythme. Mais moi je trouve qu’au contraire, c’est nul. Moi je préfère choisir un rythme et m’y tenir jusqu’à ejaculation. Tu te retiens, je sais que tu n’as pas envie de jouir tout de suite ce qui te priverait de mon petit cul dans l’immédiat. Mais on a le temps, jusqu’à demain 10h. La fin du Airbnb. Et il n’est que le début d’après midi. Alors je ne m’arrête pas de te sucer. Quand tu décharges je lève un peu ma tête pour que ta queue soit à moitié sortie. Ainsi ton sperme fini dans ma bouche et pas en fond de gorge. Je peux mieux en profiter. Je presse ma langue très fort de la base des couilles jusqu’en haut du gland pour bien tout extraire. Et j’avale satisfaite.
-« Tu sais que t’as très bon goût toi. Et t’inquiète, mon p’tit cul tu pourras en faire ce que tu veux d’ici demain matin.

 

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

Une réflexion sur « Elle suce au bord de la piscine »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>