Témoignage sexy d’une nymphomane

Salut Lucie,
Je suis tombée sur ton blog et je dois te dire qu’il me fait beaucoup de bien. Je suis Nymphomane et mariée comme toi. Tout a commencé pour moi au premier confinement. Me retrouver H24 avec mon mari et notre fils a été terrible. Mon mari était complètement flippé. J’aime faire l’amour et je me disais que ce serai l’occasion de plus baiser avec mon mari. Mais il avait pannes sur pannes et ne semblait pas du tout intéressé par la bagatelle. Je ne comprenais pas car je sais que je suis plutôt sexy. Avant le confinement j’allais trois fois par semaine à la salle de sport et je faisais très attention à moi.

Donc, j’ai commencé à traîner sur des sites de rencontre. Mais comme on ne pouvait pas sortir c’était que du virtuel. Et presque jamais en sexcam vu que notre appartement est petit et qu’il n’était pas facile d’avoir de l’intimité. J’envoyais des photos sexy prises dans la salle de bain et surtout j’écrivais en mode salope à des mecs. Je leur disais que je voulais les sucer pendant qu’il me mettaient un doigt dans le cul. J’imaginais des scénarios sexy dans lesquels je passais un entretien d’embauche et devais montrer que j’étais sociable et pleine d’initiatives. La plupart des hommes étaient assez inintéressants. Mais il y en avait trois qui avaient du répondant et avec lesquels c’était très très chaud. Parmi eux un habitait à deux rue de chez moi. En trois jours et des dizaines de messages nous savions que les choses ne pouvaient rester virtuelles. On s’envoyait des centaines de sextos et de photos par jour. On a commencé à se voir avant la fin du confinement. J’allais faire des courses « essentielles » et je faisais un crochet par chez lui. Au début j’avais tellement peur que mon mari ou mon fils découvre que j’avais un amant que je chronométrai mes arrêt plan cul et m’imposais de les limiter à 15 minutes. Je me jetais  sur Jeremy comme une grosse salope nymphomane en manque de s’exercer je le poussais sur le canapé, je défaisais son pantalon et prenais sa queue dans ma bouche pour le sucer comme une démente. Je prenais sa main pour la guider sous ma jupe et je suçais jusqu’à ce qu’il ejacule dans ma bouche. J’avalais tout et le goût de son sperme associé à ses doigts dans ma Chatte déclenchait chez moi systématiquement un orgasme. Comme mon mari ne semblait pas soupçonneux après une demi douzaine de plans baise rapides en mode levrette habillée je décidais que j’allais même mettre au footing et j’annonçais à mon mari que je m’absentais de l’appart une heure tous les matins pour courir. C’est pendant mes footing en leggings que j’ai découvert les joues de la sodomie.
Les vagues covid se sont succédées, le télétravail est devenu une règle pour moi comme pour mon mari. On est très souvent, trop souvent, ensemble. Mais j’ai trouvé mon équilibre en lâchant complètement prise sur les plans cul. J’ai souvent des amants, parfois plusieurs en même temps. Et j’adore le faire ken par des hommes rencontrés sur internet. Merci à vous les hommes ! Merci d’être tous différents, merci de me surprendre comme vous le faites.
Et merci Lucie pour ton blog qui m’a fait découvrir que ce n’est pas honteux d’être nymphomane !

Post scriptum pour ceux qui liraient mon témoignage : J’habite Metz et vous pouvez m’appeler EnjoyPenis si vous m’écrivez !

861 views

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

9 réflexions au sujet de « Témoignage sexy d’une nymphomane »

  1. Bonjour Lucie, un message pour te remercier pour ton blog. J’ai suivi les conseils que tu donnes pour bien sucer. Mon mari adore et moi aussi. Avant je n’aimais pas sucer et je bâclait. Maintenant je prends mon temps, je lèche et je salive. Il n’y a jamais trop de salive pour une fellation. Je suce mon mari presque tous les jours. J’aime le faire a l’improviste, quand il ne s’y attend pas. Chez nous mais aussi en extérieur. Ou quand il conduit sur l’autoroute. Merci merci merci ! Et continue à être toi même, à nous faire aimer le sexe et à faire tomber les tabous.

  2. Salut EnjoyPenis,je viens régulièrement sur Metz ( j’habite pas loin de Nancy ) pour raisons professionnelles et aussi personnelles.Si tu veux tester un grand motard d’1,95 m , ce serait avec gland plaisir.

  3. Coucou EnjoyPenis,

    Certains hommes ne savent pas profiter de la chance qu’ils ont en face d’eux. Heureusement qu’il y en a toujours pour prendre son pied.

Répondre à EnjoyPenis Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>