Ceci est une pipe

Mieux vaut sucer à genoux que mourir debout!
De toutes façons j’aime être à genoux et sucer un homme que je connais depuis moins d’une de heure. Celui d’aujourd’hui est en short et je l’ai rencontré en faisant mon jogging dans les vignobles autour de Pommard. C’est tellement facile de draguer quand je suis en leggings et que c’est la fin de journée. Il y a toujours un jogger à rattraper et engager la conversation est facile. Je suis endurante, très endurante. Et en général l’homme fait tout pour tenir la cadence. Je le laisse venir à mon niveau. Je sais qu’il a forcément pris le temps de mater mon beau petit cul moulé dans mes leggings.
-« Bonjour ! Il me reste un peu plus de dix kilomètres. Vous en êtes où ? »
Jamais un mec ne m’a encore répondu qu’il avait fini et qu’il me souhaitait une bonne fin de course…

 

Donc nous courons. C’est une drague facile. Je le complimente sur sa foulée. Il me suffit de rire à ses traits d’humour et de poser ma main sur son avant bras comme s’il était le type le plus drôle de la terre. Indéniablement le courant passe. Le moment le plus délicat est quand je propose une course avec un gage pour le ou la perdante.
Moi : « On fait la course ? Premier arrivé en haut ?»

Lui : « heu…ok pourquoi pas. »

Moi : « Bon mais faut un gage pour le perdant… »

Lui : « Ou la perdante ! »

Moi : « Pffft, aucune chance que tu me battes ! Mais ok, t’as une idée pour le gage ? »

Lui : « Heu…j’sais pas trop… »

Moi : « tu vas me prendre pour un folle. Mais Cuni si tu perds et fellation si tu gagnes ? »

Lui : « ah !? Carrément ? »

Et là je ne le laisse pas réfléchir et je pars devant comme une balle. C’est une montée. S’il est motivé je vais vite le savoir.
En tous cas il cours derrière, c’est bon signe. C’est une grande montée, je sais que je peux le semer quand je veux mais c’est pas le but non plus. Et même si je suis meilleure il n’est pas non plus mauvais et surtout il est sacrément motivé. Il fait chaud, je suis en sueur dans mes leggings et mon T-shirt moulant colle un peu. En vrai j’ai hâte d’être en haut de la Colline. Il y a une forêt avec un petit chemin parfait pour s’isoler. Je le laisse me rattraper et me dépasser sur les derniers mètres. Il a duree t eu bien le temps de mater mon cul et la sueur qui coule en bas de mes reins.

je suis essoufflée et m’accroche à lui.

« Ok, t’as gagné, je vais te sucer ! »

-« Heu, t’es pas obligée tu sais… »

-« Je sais…mais j’ai envie… » je passe la main sur son short. Il bande. J’adore!

Je l’emmène derrière un gros chêne et je me mets à genoux. J’ai encore le cœur qui bat à fond mais j’essaie de me calmer. Je baisse son short. Il se laisse faire et je commence par lécher délicatement ses couilles. Je le regarde droit dans les yeux. Insolente par en dessous.

-« Laisses toi aller, j’aime le goût du sperme et t’inquiètes pas, si tu as le temps on pourra faire d’autres choses à mon AirBnB »

Bien sucer, c’est tout un art. Si ça va trop vite le mec est frustré, voire même un peu honteux d’avoir égoïstement pris son plaisir dans ma bouche. Et un mec qui se sent honteux c’est, pour moi le pire des tue l’amour. Alors que si j’arrive à faire durer il a le temps de comprendre que j’aime vraiment sucer, que ça me plaît autant que ça m’excite. Pour moi la fellation n’est pas une contrainte, une sorte de préliminaire. Non, pour moi, sucer c’est déjà baiser, ça peut suffire à un plan cul. C’est même idéal pour une première fois avec un mec. Même si la seconde est quelques heures ou quelques jour après. Ou jamais. Si je l’ai bien sucé alors il a été mon amant, pas besoin de plus.

A genoux je le pousse un peu pour qu’il s’adosse au tronc de l’arbre. Sucer dans la nature peut être inconfortable et pas mal de choses peuvent gâcher le moment. Mais nous sommes chanceux. Pas d’insectes. Je remonte les mains en caressant les mollets de mon beau sportif. Son short est tombé sur ses chevilles et je lèche l’intérieur de ses cuisses poilues. Sa sueur est salée mais il ne sent pas fort.

-« Hummm, j’adore, tu es bien musclé comme j’aime, tu dois avoir un bon coup de reins… »

Je remonte mes mains par derrière pour prendre ses fesses en même temps que son gland du bout des lèvres. Toujours en le fixant dans les yeux par en dessous. Je vais doucement mais pas trop non plus. Pas d’hésitation, et j’ai trop envie d’avoir sa queue entre mes lèvres. Je suce en restant attentive, quand je pense qu’il risque d’éjaculer j’arrête de sucer et je prépare la suite : « J’adore ta queue, tu dois vraiment être un bon coup toi. »

Puis je reprends la bonne turlutte juste assez vite pour l’amener au bord de l’éjaculation. Les choses s’accélèrent et j’avale de plus en plus profond son long chibre. Je me caresse la chatte en même temps. Quand il décharge son sperme je presse un peu les lèvres pour ne pas en perdre une goutte. C’est bon, à peine salé. Je presse ses fesses pour le garder au fond de ma bouche. Je ferme enfin les yeux. Il caresse mes cheveux d’alors que son sexe ramolli lentement. Je garde bien serré en laissant sa queue molle sortir. Je lèche consciencieusement avant de remonter moi même son short. Puis je me mets debout vivement.

-« Bon, on y va ? Trop hâte de découvrir comment tu vas t’occuper de mon  petit cul de salope. »

Et je file devant en courant sans me retourner. Je suis certaine qu’il suit…

Pour celles et ceux qui m’ont lue jusqu’au bout j’ai une demande spéciale. Pouvez vous me dire en commentaire si vous sucez votre mec ou si votre nana vous suce. Est-ce que c’est bien est-ce que ça pourrait être mieux etc…

 

1 483 views

 

 

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

9 réflexions au sujet de « Ceci est une pipe »

    1. Salut, pour les mec ça n’existe pas ! Trop de mecs partout pour pas assez de nanas. Eh oui, c’est la vie. Moi je vais sur cinqasept. Pas parfait, loin de là. Mais pour une jolie milf comme moi qui assume sa nymphomanie c’est efficace. Je t’embrasse les pieds et attends tes ordres…😘

  1. Bonjour Lucie,
    Je viens de découvrir ton Blog et il est vraiment cool.
    Ma femme me suce très souvent. Parfois juste en préliminaire, d’autre fois jusqu’au bout. Soit elle avale soit elle recrache, c’est suivant son envie, je la laisse décidé.
    Elle le fait quasiment depuis le début de notre relation il y a 23 ans. Et elle me suce 3 à 4 fois par semaine je pense. D’ailleurs à propos de quantité j’ai une sacré histoire à te raconté si tu le veux.
    Depuis quelques temps elle tente de réussir la gorge profonde, pas très facile apparemment, je lui envoie de temps en temps des récits ou technique pour réussir. Elle y arrivera je pense.

  2. Je suis sur trois sites de rencontre car j’ai besoin de faire l’amour (et oui, je dis faire l’amour) mais j’ai un problème avec les relations humaines. Il faut impérativement que ce soit avec des hommes que je ne connais pas. Me demandez pas aucune idée du pourquoi. Je t’envoie de savoir draguer aussi sans internet. Moi ça me paralyse totalement.

  3. Un petit retour sur la pipe.

    Ma femme ne me suce pas.
    Heureusement mes amantes me sucent et je me suis aussi fait pomper par quelques escorts.
    Au niveau du ressenti physique ça n’a jamais été transcendant. Le plus souvent elles ont tendance à sucer trop fort. Une seule m’a sucé vraiment doucement, et sentir mon gland au fond de son gosier c’était bon. Mais globalement je pense que la pipe n’est pas mon jeu préféré.

    Par contre j’aime voir ma queue dans une bouche, une fille à genoux ou sur le canapé pendant que je lui caresse la raie c’est jouissif, même si ça ne me fait pas jouir.

  4. Salut, je suis une grande fan de ton blog. Je suis un peu comme toi (en moins experte quand même !). J’adore draguer sur mon parcours de jogging à Melun. C’est trop facile ! Et trop bon ! Le seul problème c’est qu’il faut changer de parcours régulièrement sinon t’arrête pas de croiser des ex !!! Comment tu gères ça ?

    1. Cool d’avoir des fans ! Surtout des filles, ça équilibre un peu. Au passage sachez que ce blog est lu à 68% par des hommes. Mais ça fait 32% de femmes et j’en suis assez fière. Pour répondre à ta question je ne drague en jogging que quand je suis en déplacement et donc je change toujours de parcours…

Répondre à Lucie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>