Hôtesse de l’air sexy anal

Hôtesse de l’air sexy

Hôtesse de l’air sexy. C’est le costume tout simple et évocateur que j’endosse il y a quelques mois pour un plan cul qui me tient à cœur. Depuis longtemps j’avais très envie d’un plan cul en uniforme d’hôtesse de l’air. Le fantasme va peut être vous paraître banal mais ce sont parfois les idées les plus simples qui donnent les plans cul les plus mémorables.

Uniforme d’hôtesse de l’air sexy mais authentique

L’uniforme d’hôtesse de l’air j’aurais pu le prendre sur un site sex-shop de vente de costumes sexy. Mais l’envie de quelque chose de vrai, d’authentique m’a plutôt dirigé vers eBay. Je voulais vraiment que mon plan cul me prenne effectivement pour une hôtesse de l’air. L’hôtesse de l’air c’est le fantasme de beaucoup d’hommes. Et moi, mon gros kiff c’est d’incarner le fantasme parfait pour un homme rencontré au hasard sur internet.
C’est fou ce qu’on trouve sur eBay ! Après quelques recherches je fais donc l’acquisition d’un uniforme complet en parfait état d’hôtesse de la Norwegian Airline. La vendeuse m’explique en Anglais qu’elle le vend pour arrondir ces fins de mois. Ça me coûte quelque centaines d’euros mais ça va, je ne suis pas radine et je sais que je pourrai toujours m’en débarrasser sur eBay sans problème. La Norwegian Airline, je ne l’ai pas choisie au hasard. J’adore mettre dans ma voix une légère pointe d’accent Nordique. Et les Suédoises ou Norvégiennes ont la réputation non usurpée d’être très libérées sexuellement. Mon personnage d’hôtesse de l’air coquine n’en est que plus crédible.

Hôtesse de l’air sexy en dessous chics

Sous le tailleur bleu de l’uniforme nuit j’opte pour des bas et porte jarretelles sexy en nylon noir. Bien décidée à me faire prendre toute habillée  en faisant ma grosse chaudasse je privilégie, pour une fois, les bas aux collants. Dans ma valise cabine à roulettes je prends soin de mettre à peu près tout ce qui peut rendre crédible mon personnage d’hôtesse de l’air en transit. Sous vêtements sexy de rechange, nécessaire de toilette, tenue de sport avec legging et tennis, mais aussi un plug anal et quelques crèmes de massage et autres aphrodisiaques pour plans cul prolongés…

Pour que tout soit parfait j’ai soigné les détails. J’ai préparé mon plan cul très en amont. Faux profil Instagram avec des photos pornfood de mes sois disants repas en escales. Pas de photos de mon visage mais les doigts de pieds en éventail au bord d’une piscine laissant deviner mes longues jambes fuselées. Je cherche quelques hommes qui me plaisent aux alentours de l’aéroport de Genève. Je like les photos, m’abonne a une demi douzaine de comptes en plus des quarante-six divers et variés sur le theme de la Norvège et de compte de vraies hôtesses de l’air et stewards pour bien montrer que j’ai un réseau et des collègues.

Sur les hommes que je vise Philippe sort assez vite du lot. Humour pince sans rire, la cinquantaine, marié mais en désillusion par rapport à la vie conjugale il est assez facile à entraîner dans des discussions de plus en plus intimes. De mon côté je suis hôtesse de l’air souvent de passage à Genève. Moi aussi mon mariage bat de l’aile. Mon mari est en diplomate Français en poste à Oslo. Je lui parle de ma nostalgie de la vie insouciante d’étudiante. Je le laisse se confier et oriente les messages privés de plus en plus fréquents que nous nous envoyons vers toujours plus de confessions intimes. Mais je reste soft, cette fois je veux être crédible. Alors en douceur, pas de provocation. Mais pas de perte de temps non plus ! Je me donne deux mois pour conclure avec Philippe.

Des photos sexy d’hôtesse de l’air

Après avoir avoué à Philippe que je n’imaginais pas ne plus jamais connaître l’émotion des premiers baiser avec un homme ni la découverte d’un corps nouveau j’apprends, qu’elle surprise, qu’il a les mêmes pensées coupables !

Chaque fois que je suis en déplacement à l’hôtel j’emporte mon uniforme d’hôtesse de l’air. Dans ma chambre d’hôtel je prends des photos de moi dans la miroir, cachant mon visage mais dévoilant ou plutôt laissant deviner le reste de ma plastique d’hôtesse de l’air sexy. Lui m’envoie des photos de lui à visage découvert. Car il n’a pas honte et dit qu’il aime prendre des risques. Surtout je sais qu’il aimerait voir mon visage. Mais je tiens bon et lui explique que justement celle qui sait prendre des risques c’est moi puisque je prends le risque de ne pas lui plaire quand on se rencontrera. Car, oui, évidement on se rencontrera ! Mais, je le préviens, une seule et unique fois. Pendant une de mes escales à Genève. Et je préfère mettre les choses au point : ce ne sera QUE sexuel. Après on se désabonne et on retourne chacun à nos vies. C’est le moment délicat. J’ai raté tellement de plan cul qui partaient pourtant bien en proposant cela. Non pas qu’en face le mec n’en ait pas envie mais la majorité des fois il pense à un faux plan ou à une arnaque.

Mais cette fois c’est bon. Et surtout j’ai pris le temps d’instaurer un climat de confiance à distance. Et je ne lui demande rien. Il ne prend pas de risque. On doit se retrouver à l’Aéroport de Genève à l’arrivée de mon vol en fin d’après-midi pour filer directement au Novotel de Cointrin à quelques pas de l’aéroport.

Rendez vous coquin à l’aéroport

 Mon vrai vol n’a rien de très exotique. C’est un Bordeaux Genève. J’atterris plusieurs heures avant le Oslo Genève que je lui ai indiqué. Je me change dans les toilettes de l’aéroport. Pas pratique du tout mais j’ai tout mon temps. Mes bas nylon et le porte jarretelle sont déjà en place, je dois juste échanger le tailleur de représentante commerciale par l’uniforme d’hôtesse de l’air de Lisbeth opportunément te la même taille que moi. Je n’ai d’ailleurs pas que son uniforme puisque j’emprunte aussi son prénom !

Je soigne mon chignon et me coiffe du petit chapeau un peu ridicule mais parfaitement dans le ton de mon uniforme de personnel navigant. Foulard aux couleurs de la compagnie aérienne, chaussures à talons plats et rouge à lèvres carmin complètent ma tenue de parfait fantasme d’hôtesse de l’air sexy à consommer entre deux avions.

Philippe m’attend à l’arrivée des vols. Je peux l’observer de loin puisque je suis déjà là depuis longtemps. Il est comme sur les photos qu’il m’a partagé. Pas de tromperie sur la marchandise. Grand, élégant en costume sérieux. Cheveux légèrement grisonnants mais un beau petit cul dans son pantalon de costume. Je commence à sentir les papillons dans le ventre. J’ai d’un coup très envie de faire mon hôtesse de l’air bien cochonne…

Je surprends mon plan cul adultère par derrière. Mes mains sur ses yeux. Son air de ravi de la crèche quand il se retourne et me découvre enfin me rassure. Encore que je n’étais pas très inquiète. En hôtesse de l’air comme en femme d’affaire ou en salope en minijupe je sais que je suis sexy. Très sexy…

-« he bien ? Je ne vous attendez pas de ce côté. Déjà arrivée ? »

-« Oui, on a nos petits secrets dd professionnels…mais, bon, je pense que vu ce que nous allons faire ensemble, nous pouvons nous tutoyer…Enfin si tu es toujours d’accord… »

-« Mais, plus que jamais ! Tu parles très bien Français en tous cas. »

-« Mon mari est Français et j’ai étudié à Paris…Mais j’espère que j’ai quand même toujours mon accent sexy de fille des pays nordiques… »

-« Ouiii ! Mais pour tout dire il n’y a pas que l’accent qui soit sexy. »

Il me contemple de haut en bas sans vergogne. Je m’accroche à son cou et me gratifie d’un petit bisou mouillé sur les lèvres.

-« Dis, on va à mon hôtel ? Je suis crevée. Je crois que si je ne m’allonge pas vite je vais tomber de sommeil sur place ! »

-« Ah ? Fatiguée ? Tu bosses depuis quelle heure ? »

-« Ca fait plus de 14 heures que je suis debout…Pardon, je dois être horrible à voir et en plus j’ai surtout envie de dormir. Désolé de ne pas être l’hôtesse de l’air joyeuse et sexy que je t’avais promis »

-« Moi je te trouve sexy et pas horrible du tout ! Mais si tu es crevée je comprends. On peut remettre ça pas de problème… »

Sa mine un peu déconfite m’amuse. Mais je n’ai pas envie de prendre le moindre risque de perdre mon plan cul.

-« T’inquiète. J’ai dis que j’ai envie de dormir. J’ai pas dit que j’ai envie de dormir toute seule…Par contre j’espère que tu es en voiture parce que j’ai vraiment pas les jambes pour marcher jusqu’à l’hôtel ! »

-« La voiture de madame est au parking, pas de souci ! Je prends ta valise ? »

-« Évidemment ! Manquerait plus que je la porte ! »

Je mets mon bras sous le siens et colle ma hanche pour marcher jusqu’à l’ascenseur qui descend au parking.

Je profite de chaque pas pour deviner si  corps. J’essaie de reconnaître son parfum. Je n’y parviens pas mais il sent bon. Je sais que mes tétons pointent. C’est plus fort que moi. Mon corps de chienne en chaleur réagit toujours comme ça quand je suis pour la première fois avec un homme qui va sûrement me baiser dans pas longtemps. J’ai chaud et mon cœur bat la chamade comme celui d’une adolescente pour sa première fois. C’est délicieux. Toujours aussi excitant. Surtout quand cela vient après des semaines d’abstinence et une drague prolongée sur les réseaux sociaux. Je me sens complètement dans la peaux d’une bonne hôtesse de l’air Norvégienne qui va faire prendre le cul par son cinq à sept.

La vérité c’est que même si je ne suis pas une vraie Hôtesse de l’air qui vient d’enchaîner quatorze heure de vol je suis vraiment en déficit de sommeil. J’ai du me lever aux aurores pour prendre mon vol de Bordeaux et j’ai assez peu dormi ces dernière nuits. La faute à internet et à Netflix ! J’ai effectivement très envie d’une grosse sieste crapuleuse.

Un peu perdue dans mes pensées je m’aperçois que nous sommes déjà dans l’as endémie qui descend au parking. Hélas avec un autre couple. Elle est jolie mais je sens son regard sur ma chute de reins. Je prends un malin plaisir à caresser du bout des mes ongles manucurés le joli petit cul de Philippe. Je sais que l’autre type le voit et cela m’excite d’imaginer sa frustration. Comme il doit le détester ce mec qui va se taper une superbe hôtesse de l’air à gros seins. Je me colle un peu plus contre mon mec Paresseusement lascive.
Il sortent au -3. Nous aussi, il n’y aura pas de moment intime dans l’ascenseur. Dommage. Mais en même temps je suis fatiguée et j’ai plus envie d’un gros câlin paresseux dans un grand lit de chambre d’hôtel pour une fois.

Mon plan cul Genevois roule en Porsche Panamera. Galant il m’ouvre la porte passager et dépose mon bagage sur la banquette arrière avant de prendre place côté conducteur. J’aime les belles bagnoles. Le cuir, l’éclairage parfait. Moins fatiguée j’aurais opté pour de très longs préliminaire dans sa voiture. Et même plus que des préliminaires. Mais là j’ai plus envie de câlins confortables et du confort d’une belle chambre d’hôtel. Un plan cul classique. Celui d’une navigante lascive et libérée qui s’envoie en l’air avec un passager clandestin. Bon, bien sûr cela ne m’empêche pas de poser ma main sur la cuisse de mon chauffeur dès que la voiture démarre lentement. Il se laisse faire…et, bien sûr, il bande…

-« Eh bien, je savais qu’on ne se rencontrait pas pour enfiler des perles…mais tu es sacrément pas timide comme hôtesse je dois dire. »

-« Je suis fatiguée des faux semblants si tu veux tout savoir. »

-« et, heu…pardon de demander…mais tu fais ça souvent tromper ton mari en escale ? »

-« S’il te plaît, je n’ai pas trop envie de parler du naufrage de mon mariage. On peut pas juste aller à l’hôtel et se faire des câlins ? »

-« Bin…

-« Chutt, s’il te plaît ne gâches pas tout. Profite de ta petite hôtesse de l’air coquine…Je suis trop fatiguée pour raconter ma vie… »

Je pose ma tête sur son épaule et continue à caresse doucement sa bite à travers le pantalon. C’est pas pratique car la Porsche est grande et l’accoudoir entre nous gigantesque. Mais il se tait enfin et tend la main vers ma jupe d’hôtesse. Je me cambre légèrement et écarte imperceptiblement les cuisses. Nous restons comme cela. Il ne cherche pas à aller trop loin et de toutes façons l’hôtel n’est vraiment pas loin. Parking derrière le bâtiment, accueil cordial sans plus d’un personnel blasé. Puis enfin la chambre. Et enfin le grand lit sur lequel je l’entraîne immédiatement en l’embrassant toute en langue.

-« Je suis crevée, il faut vraiment que je dorme. Ça t’embête pas de me baiser doucement et de me déshabiller ? Promis quand j’aurai dormi je serai plus active et je te sucerai comme on t’a jamais sucé. Mais là j’ai besoin que tu prennes les commandes. »

Et je m’effondre sur le lit toute habillée, à plat ventre. J’ai envie de découvrir comment il va s’y prendre avec une hôtesse de l’air toute molle qui joue les droguées. En plus je ne joue qu’à moitié la comédie. J’en peux vraiment plus et je fais ma grosse flemmarde.

Mots cochons pour hôtesse de l’air Norvégienne

Tout le long j’ai pris soin de garder ma pointe d’accent nordique. C’est un de mes petits talents sexy. Avant de fermer les yeux je lui glisse toujours avec mon accent étranger : « Fais ce que tu veux de moi. Mais tu sais, j’adore qu’on me dise de cochonneries en Français… »

Dans un demi sommeil je sens les caresses sur mes mollets. Il prend son temps et murmure à mon oreille : « Fais dodo ma jolie hôtesse de l’air…Fais dodo pendant que Papa s’occupe de toi. »
Sa main remonte, juste là où le nylon de mes bas laisse la place à la peau douce du haut de mes cuisses. léger frisson. J’écarte imperceptiblement les jambes.
-« Mais c’est qu’elle a mis des bas ma petite coquine d’hôtesse de l’air. Hum, c’est beau ça… »

Je lève légèrement les fesses et passe la main sous mon ventre. Dans mon demi sommeil je laisse échapper un gémissement.

Il chantonne d’une voix douce et agréable.

-« Fais dodo, ma petite Hôtesse, fais dodo …j’m’occupe de ton abricot  »

Sensation d’une bouche sur ma cuisse. D’une caresse qui remonte vers mon petit string d’hôtesse de l’air frivole. J’ai glissé la main dans mon string. Il écarte la ficelle et entreprend de lécher la raie de mon cul.
-« hummm… » soupir d’hôtesse de l’air exténuée. Nos doigts se rencontrent au bord de ma chatte humide.
-« Mais c’est qu’elle ne dort pas complètement ma petite hôtesse de l’air cochonne… »

-« Hummm, continues je m’endors. Si tu veux m’enculer tu peux prendre l’huile de massage dans mon vanity…Promis, après la sieste je te suces comme une salope mais là je te laisse tout faire… »

-« J’adore, t’es pas une hôtesse de l’air, t’es un cadeau du ciel ! »

Je souri, j’adore ce genre de trait d’esprit. Bruit de fermeture éclair de mon bagage cabine. Bruissement d’habits. Il fouille dans mon bagage. je continue paresseusement a me masturber.

 Il baisse délicatement mon string sur mes genoux. Sa langue rejoint mes doigts dans ma chatte. C’est bon, je soupire, écarte les cuisses et cambre pour qu’il puisse aller plus loin.

-« hummmm, c’est bon…t’arrête pas… »

-« T’inquiète, je suis loin d’en avoir fin avec mon petit personnel navigant… »

Sensation fraîche d’un liquide coulant dans la raie de mon cul. Il a trouvé mon lubrifiant anal.

Je me sens en confiance et détendue. Alanguie. Je sais que s’il m’encule j’aurai un peu mal et que je risque de crier. Mais après je sais aussi je je dormirai tellement bien…

J’arrête ici mon récit pour vous laisser un peu sur votre faim. Vicieuse que je suis. N’hésitez pas à commenter si vous avez aimé. J’aime être encouragée…

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

5 réflexions au sujet de « Hôtesse de l’air sexy anal »

  1. Ah oui!? je cherche justement à changer d’appartement (sisi c’est vrai!) mais il a tellement de demandes que c’est décourageant ( file d’attente pour les visites, etc). vous prévoyez des visites groupées? c’est un peu impersonnel! et j’imagine que vous sélectionnez les dossiers avant de faire visiter? … sur quels critères? objectifs j’espère! 😉

  2. Merci pour cet article (et pour le blog en général)! je suis allé voir les uniformes de la Norvège pour me faire une idée. Effectivement le couvre chef n’est pas la plus grande réussite mais le reste est parfait. Je prends souvent l’avion et je n’arrive pas à être insensible au charme des hôtesses… seulement à cause de l’uniforme? En tout cas je penserai à vous la prochaine fois:-) J’attends avec impatience la suite!

    1. Moi en ce moment je suis très cosplay. J’adore me faire baiser en costume. Trop bon de jouer un rôle surtout si c’est crédible et que ça correspond à un fantasme du mec. Je ne sais pas quand il y aura une prochaine fois en avion. Hélas sûrement pas bientôt. Pour mon plan cul de déconfinement je pense le faire passer pour une agente immobilière…

  3. Étudiante Vénézuélienne en galère cherche sponsor pour après le déconfinement. Possibilité chat et webcam en attendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>