Pute Arles, plan cul dans les arènes

Arles, chaleurs de juin. La prostitution de rue m’a toujours excitée. Depuis toute jeune je me souviens que lorsque nous croisons en voiture une prostituée le long d’un boulevard périphérique d’Arles ou de la région j’étais troublée et je me touchais le soir en y repensant. Je m’imaginais à la place de la fille en tenue de pute provocante prise par un bel inconnu. Forcément à 15 ans on idéalise et l’inconnu est forcément beau. Je sais aujourd’hui que la réalité du travail du sexe et du proxénétisme qui l’accompagne est bien plus triste et sordide mais les fantasmes de jeunesse sont tenaces.

clique pour me retourner
clique pour me retourner

Rencontre coquine près des Arènes d’Arles

En costume de prostituée romaine

Je fais le trottoir à proximité des Arènes en minijupe et sandales spartiates. J’ai coiffé les cheveux avec une grosse tresse bien épaisse. Je suis sure que mon plan cul saura en faire bon usage. L’ambiance romaine du lieu et ma tenue me donne des envies doucement sado maso et la brûlure des lanières de cuir d’un martinet sur mes fesses blanches pourrait fort bien exciter la petite pute que je suis ce soir dans la moiteur d’Arles.

Pute de luxe mais gratuite !

J’aime faire ma pute et, sans me vanter, je suis plutôt bonne, genre bonasse bombe atomique. Grande, sportive, taille et mensurations de mannequin mais pas maigrichonne avec des seins 90D. Le cul c’est ma passion alors forcément je fais une petite fixette sur être la plus bandante et la meilleure au lit ou contre un mur. Nous nous sommes mis d’accord sur copine de sexe, un site un peu relou mais efficace de  nympho et de putes. Paul dois faire comme si j’étais une pute qui tapine près des arènes. Il m’aborde, je dis que je le trouve craquant et que j’ai très envie qu’il me fasse visiter les arènes d’Arles. Horaires d’ouverture obligent c’est le milieu d’après Midi. La chaleur est écrasante mais le site devrait offrir un peu d’ombre et surtout nous serons être assez tranquilles pour bien plus que des bisous…

Paul me prend sagement par la main. Je la met sous ma jupe, sur mes fesses fermés et encore fraîches : « sois pas timide, souviens toi que je suis ta pute jusqu’a demain si tu as l’endurance et pas peur d’essayer tous mes trous… »

Bonheur de marcher avec sa main au cul. J’aime sentir qu’il caresse juste là où il faut entre la cuisse et la fesse. J’ai hâte de trouver un coin tranquille dans les arènes pour lui rouler un matin et voir s’il sait se servir de ses doigts dans mon string de salope. Surtout je commence à avoir très envie de le sucer. Heureusement l’entrée des Arènes est juste là. Il paie nos deux billets et nous avons les arènes presque pour nous seuls. En même temps en semaine à 14h30 par plus de 40 degrés à l’ombre c’est pas étonnant ! On trouve un coin ombragé et presque frai. Il me plaque contre la pierre pour m’embrasser. Je suce sa langue avidement comme un bonne grosse salope. Il faut le guider un peu pour qu’il ose mettre sa main entre mes cuisses. Mais dès qu’il a compris ce que je veux je constate agréablement qu’il trouve vite le chemin de ma chatte mouillée. Je suis sa pute arlésienne alors je pense que la moindre des politesses c’est de le sucer. Ça tombe bien j’ai très envie d’une belle queue entre mes lèvres. Je déboutonne son jean et sort sa queue. Pas de surprise, longue et bien dure : « laisse toi aller, je suis ta pute et j’avale avec plaisir.  Les autres trous c’est pour tout à l’heure chez moi, t’inquiète… »

Accroupie le dos plaqué contre le mur de pierre ce n’est pas inconfortable. Je peux placer mes mains sur son cul et commencer à sucer doucement sans le branler. Je le regarde par en dessous. Léchage et suçage de couilles, il tiens ma grosse tresse dans sa main mais n’est pas violent…c’est presque dommage. J’aimerais qu’il me traite aussi de bonne petite pute mais il n’ose pas. Pas encore. Pas grave, je suce un peu plus loins progressivement. Jusqu’à la gorge profonde toujours en le regardant. Je n’ai pas en or qu’on se fasse surprendre alors j’accélère et il éjacule abondamment dans ma bouche. J’avale, c’est tiède et délicieux 🤤

il me relève en tirant sur ma tresse. Je me pelotonne contre lui : « merci, j’adore ta bite. Merci de m’avoir laisser te sucer jusqu’au bout. Tu veux bien rester avec moi jusqu’à demain matin ? J’ai un studio presqu’aussi petit que mon trou du cul. Je suis certaine que tu va t’y plaire. Tu pourras me punir si je ne suis pas sage, j’ai tout ce qu’il faut pour que tu fasse de moi ton jouet sexuel. On y va ? »

Il est bien sûr d’accord. J’aime Arles et les Arlésiens ! Plus de vingt ans après mes fantasmes d’adolescente coquine me voici enfin prostituée à Arles. Mais je me vois plutôt d’ailleurs comme une escort girl de luxe que comme une grosse pute bas de gamme naturellement !

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

7 réflexions au sujet de « Pute Arles, plan cul dans les arènes »

    1. Mes plans cul c’est mon plaisir en déplacement professionnel. Mais faut pas croire, c’était genre un ou deux pas mois. La depuis que je me déplace plus c’est c’est fini. Alors avec le confinement je t’explique même pas…enfermée avec mari et enfant😭
      Alors si vous pouvez m’écrire des trucs cochons ça m’aide à tenir…

  1. Jai laisser un commentairesur l’autre sujet concernant ton escapade. Reviens vite avec de nouvelkes aventures c’est toujours un plaisir de les lire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>