Drague en terrasse

Parfois juste un simple détail peut susciter un vrai crunch pour un homme que je n’aurais pas regardé sinon. Le jeune homme de la table d’à côté avait un téléphone à clapet. En général j’aime les hommes mûrs, un brin vicieux. J’aime être prise sans ménagement en bonne salope assumée. Pourtant le jeune homme de la table d’à côté, avec son téléphone à clapet et sa gueule d’étudiant m’a fait envie. Cela fait longtemps que j’ai passé la trentaine et je dois avouer que je suis plus convaincante en bourgeoise sexy que déguisée en jeune stagiaire.
Je fouille dans mon Kelly pour trouver le paquet de  vogues que j’ai toujours même si je ne fume quasiment pas.

-« Vous n’auriez pas du feu par hasard ? »

-« Heu…Non, désolé, je ne fume pas. »

-« Ah ? Bon, alors c’est pas grave, c’est moi qui vous allume… »

Je me penche juste ce qu’il faut pour qu’il entrevois la dentelle de mon soutif noir dans l’echancrure de mon chemisier. Il rougi et détourne les yeux. Trop mignon !

-« Vous êtes Toulousain ? »

-« Heu…Oui, depuis moins d’un an. Je démarre un job ici. »

-« Ah intéressant (je n’en pense pas un mot). Vous faites quoi dans la vie ? »

-« Ingénieur. Dans l’aéronautique. »

-« Ah ? Les avions. Fascinant… »

J’insiste sur le fascinant en y mettant toute l’ironie que je peux et en me regardant droit dans les yeux.

-« Vous vous moquez de moi ? Hein ? »

-« Pas du tout. C’est vous qui vous moquez de moi si vous osez dire que vous ne me reluquez pas depuis que je me suis assise à cet table. »

-« Heu… »

-«Allez, pas de souci. Vous n’êtes pas le seul…Par contre vous êtes le seul que je regarde moi… »

-« J’imagine que vous avez l’habitude qu’on vous regarde. »

-« Hum. Et vous imaginez quoi d’autre ? »

-« Heu, rien de particulier. C’est vrai que je vous trouvais très élégante. Mais n’imaginais pas que vous m’aborderiez. »

-« Disons que je suis presque sure que si je ne vous avez pas abordé vous n’auriez fait que me regarder en coin jusqu’à ce que je tourne les talons. »

-« J’imagine que vous n’avez pas tort. »

-« Et maintenant que j’ai fait le premier pas. On fait quoi ? »

Je sais ce que vous vous dites : «  Impossible que ça se soit passé comme ça. »

Pourtant c’est tellement simple quand on ose ! En tailleurs sexy, à une terrasse de café par un bel après-midi je me sens juste irrésistible…Bon, et surtout, ce mignon petit jeune me plaît vraiment. Ça fait trop longtemps que mon mari me fait mal l’amour et que je n’ai pas eu d’amant valable.

-« Maintenant que vous avez fait le premier pas j’imagine que c’est à moi de faire le second… »

-«Que voilà de belles paroles. Vous vivez seul ou je dois chercher un Airbnb libre ce soir ? »

-« Personne ne m’attend, vous êtes mon invitée. »

-«Que diriez vous si on se tutoyait ?

Pour toute réponse il laisse un billet de vingt sur la table et me tend un pain fine que je saisi conquise. Je remarque à son poignet une jolie montre rectangulaire. Le bracelet est en cuir. Je ne suis pas connaisseuse en horlogerie mais ça me plaît. C’est raffiné et pas clinquant. J’ai très envie de le sucer. Vous allez me dire que ce n’est pas très original, que j’ai  toujours envie de sucer. Mais ce n’est pas vrai. Certains hommes me donnent plus envie que d’autres, avec certain j’ai envie d’être prise par le cul comme une chienne. Mais d’autres, comme ce jeune homme me donnent plus envie de sucer, de faire ma bourgeoise cochonne et d’envelopper sa queue entre mes gros seins.

L’appartement est charmant et lumineux. A l’image du téléphone à clapet de ce jeune homme : simple et vintage. Pas de télévision, grand canapé en velour beige, table basse en verre, platine disques vinyles. La kitchenette est séparée long bar un bar en zinc. À peine somme nous entrés que je me jette à son cou pour lui rouler un patin. J’adore les premiers baisers. Le premier baiser avec la langue c’est, pour moi, le moment qui valide le fait que l’on ira plus loin. Grâce au premier baiser je sais en général si mon amant sera doux ou violent, s’il saura faire durer. Ce qu’il fait de ses mains est aussi un bon indicateur. Les laisse-y-il sur ma taille ? Descend il vers mes fesses ? S’aventure-y-il entre mes jambes ou préfère-t-il d’abord tâter mes seins ? Passe-t-il la main dans mes cheveux ?

Celui là, quand je l’embrasse il ne me rend pas mon baiser tout de suite. Il semble surpris mais, heureusement, il ne me repousse pas non plus ! Pendant quelques secondes je le sens raide et crispé. Je m’écarte de ses lèvres et le prend par les poignets pour poser ses mains sur mes fesses.

-« T’as pas changé d’avis j’espère… »

Je sens qu’il se détend et c’est bien lui qui recolle ses lèvres aux miennes. Sa langue est douce et lisse. Je me presse contre lui et je sens, avec satisfaction, ses mains qui cherchent à remonter ma jupe tailleur pour vérifier si je suis en bas ou en collants. Je suis en mode bourgeoise salope. Donc c’est bas et porte jarretelles. Lingerie et corset en dentelle. Je veux lui en mettre plein la vue pour qu’il m’en mette plein le cul.

Je fais glisser la petite fermeture éclair du côté de ma jupe que je laisse glisser par terre. Je m’attaque aux boutons de sa chemise et le laisse me déshabiller. Assez adroitement d’ailleurs. Je le pousse vers la pièce que je devine être une chambre à coucher. Nous aurions pu baiser sur son canapé, dans le salon. Mais ce soir j’ai envie d’être au dessus. Je le veux allongé sur le dos et je veux m’occuper de lui comme une belle salope bourgeoise. Je reste en bas et soutien gorge mais lui, je m’applique à le mettre tout nu. Sa belle queue rentre toute seule dans ma chatte. J’ai juste écarté mon string sur le côté. Je serré ma petite chatte bien fort autour de sa queue et je m’allonge sur lui, mes gros seins contre son torse imberbe.

-« Hummm, t’as l’air de bien l’aimer ma petite chatte. »

Je suis un peu déçue, il ne répond pas. Il sex contente d’écarter mes fesses et m’embrasse maladroitement dans le cou. J’ai connu mieux mais c’est quand même bien bon d’avoir sa queue en moi. Au moins il ne semble pas prêt de jouir et il bande bien dur. J’accélère et je sens tout de même l’orgasme arriver. Il me fait jouir juste avant d’ejaculer.
c’était bon mais sans plus. On ne peut pas gagner à tous les coups. Je me dis que j’ai quand même très envie d’un vbon plan sado maso avec un mec qui me ferait chauffer les fesses avant de m’enculer. La semaine prochaine peut être… À Rouen.

2 003 views

 

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

17 réflexions au sujet de « Drague en terrasse »

  1. Chère Lucie (ou autre, comme semble penser Badine), très bonne année! Qu’elle te porte l’inspiration pour plein d’histoires que nous – lecteurs – aimons autant découvrir sur ton blog. Bises là où tu penses..

  2. Hello Lucie,

    Toujours agréable de te lire, t’aurais pu le regonfler pour le faire redémarrer… je suis sûr qu’il se serais lâché la deuxième fois.
    Dommage je ne suis pas de Rouen, j’aurais scruté les terrasses pour essayer de te dénicher.
    Bonne chasse et bon plan cul bien chaud et humide, que ton postérieur s’en souvienne… tu nous raconteras

  3. Heureux de retrouver tes histoires,même si celle ci a été bof pour toi. Tiens j’ai un challenge pour toi, sucer ou baiser un inconnu le 25 Décembre pour offrir un beau cadeau de Noël. Tu trouveras bien une excuse pour t’éclipser.

Répondre à Lucie Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>