E3207D27-34FD-4E56-A869-ED0E519ABB2A

Se faire sucer par sa copine, conseils

Se faire sucer n’est pas toujours facile lorsque vous êtes un mec et que votre copine ne le fait pas naturellement.

mes autres arthicles

Conseils pratiques pour convaincre votre copine de sucer

Avoir une copine ou une femme qui ne suce pas est une grande source de frustration chez beaucoup d’hommes. Je ne compte plus les amants qui m’avouent que leur femme ne suce pas et que c’est une des raisons pour laquelle ils sont infidèles. Si vous avez décidé vous d’être fidèle bravo ! Alors j’espère vous aider à convaincre votre copine de pratiquer la fellation.

conseil numero 1 pour lui faire aimer la fellation : la bonne position.

00EB804D-9394-4491-A2A3-E924393C37B5

Les films pornos nous ont trop habitué à la fille genoux ou accroupie qui suce un mec debout. Pour commencer c’est une position inconfortable qui en plus donne l’impression à la femme d’être soumise. Moi j’aime et ce jeu de rôle sexy m’excite. Mais mieux vaut ne pas commencer comme cela. Votre première pipe avec votre copine, ou son retour à la fellation après une longue abstinence se fera bien mieux si elle est confortablement installée et que vous êtes passif sur le dos.

Conseil numero 2 pour se faire sucer : juste après la douche.

je vous épargne le chapitre sur la propreté et l’hygiène, je ne suis pas votre mère ! Mais la propreté c’est aussi dans la tête. Si vous êtes propre et parfumé mais que vous êtes le seul a le savoir c’est moins efficace. Une astuce, juste avant de rejoindre votre copine pour, vous l’esperez, une fellation, douchez vous, longtemps, bruyamment. Entrez dans le lit propre comme un sou neuf et doux comme un agneau. Vous augmenterez de 50% au moins vos chances de vous faire sucer.

Conseil numéro 3 pour se faire sucer par sa copine : cunnilingus GRATUIT

Le mot important c’est GRATUIT. Le deal ce n’est pas un cunnilingus contre une fellation. Ça ne marche pas comme cela. Faites juste souvent un bon gros cunnilingus à votre copine. Sans rien attendre en retour. Vous verrez il ne devrait pas se passer trop longtemps avant qu’elle ne vous suce de sa propre initiative !

F7049ED1-0F39-4338-9AB2-A04BF3EE9C9B

 

Voici le mail que je viens de recevoir…Et ma réponse à celui qui veut se faire sucer.

De Martin habitant oà Evreux le 21 juin 2017 :

Salut coquine Lucie,

Voilà, j’ai vu que tu donnais pas mal de conseils sur ton blog de cul. Comment faire une bonne sodomie, comment sucer en gorge profonde, comment trouver une salope sur internet. Et j’en passe car je n’ai pas pris le temps de tout lire. Franchement, tes conseil c’est du grand n’importe quoi ! Mais j’aime bien comment tu écris et dans le tas il y a quand même des conseils que je trouve utiles et qui semble si sincères ! Alors voilà mon problème : J’adore me faire sucer, comme, j’imagine la majorité des mecs. Mais je ne sais jamais comment amener ma copine à me faire une fellation. Aurais tu quelques idées ? Des conseils pour y amener une fille qui n’en a pas naturellement envie ? Et épargne moi les conseil du genre dis lui : »Viens me sucer la bite comme une chienne grosse cochonne, je sais que tu meures d’envie de me tailler une grosse pipe de salope ! » Je sais que tu aimes quand on te parle comme ça mais je peux t’assurer que ce n’est pas le style de ma copine !

Signé Martin qui n’en peut plus d’avoir envie de se faire sucer.

Ma réponse à Martin qui veut se faire sucer :

Bon, Martin, tu as raison, ce qui marche avec moi c’est un petit jeu de rôle de domination. Et, même sans jeu de rôle, il ne faut pas me prier pour que je prenne une bonne queue entre mes lèvres, que je suce en branlette espagnole ou en gorge profonde. J’aime ça presque plus que baiser ! Donc désolé, mais le mieux que je puisse faire c’est de lancer un appel aux bonnes volontés lectrices (et lecteurs) de ce site pour te donner les conseils pour faire de ta copine une bonne suceuse. Alors, lecteurs, lectrices, à vous de jouer en commentaire ou en mail privé. N’ayez pas peur de mal écrire, je remettrai en forme au fur et à mesure !

se faire sucer
je suis une experte en massage buco pénien, cliques si tu veux me trouver…

Jacques (De Brest, réponse dans la nuit du 22 au 23 juin)

Moi, pour me faire sucer je commence par un cunnilingus et je m’arrange pour me retrouver en position de 69. Ca marche à tous les coup…de queue.

Marina (Suceuse de Briançon le 26 juin au matin)

Cher Martin qui veut se faire sucer,

Au début, moi non plus, je n’avais pas envie de sucer mon amoureux. Je savais qu’il avait très envie d’une fellation mais cela ne me donnait pas pour autant le désir de lui tailler une pipe.

Cependant, bonne poire, parfois je me forçais pour lui faire plaisir puisqu’il désirait tant se faire sucer. Je me disais : si je ne le fais pas il ira voir ailleurs. Alors, bien sûr il aimait ça ! Mais, du coup, il ne venait dans mon con que pour éjaculer bien trop précocement à mon goût. Et c’était moi la grande perdante ! Pour moi sucer mon mec revenait à renoncer à l’orgasme puisqu’il n’était pas assez endurant pour me satisfaire après une bonne pipe. Je n’osais pas lui en parler car j’avais peur de sa réaction. Je sais, je suis conne. Mais c’est ainsi. Un jour, par hasard, j’ai retrouvé un copain du temps où j’étais Lycéenne sexy mais trop sage pour coucher. On a rattraper les occasions ratées. Je sais, c’est mal de tromper mais ce n’était pas prémédité du tout. Alors je me dis que c’est moins grave, que ça compte presque pas ! Comme il a commencé par un cunnilingus de folie je me suis sentie obligée de le sucer. Mais je me disais que c’était dommage. Dans ma tête je pestais contre ces mecs qui veulent tous se faire sucer. Cela allait encore écourter l’étreinte…Mais rien de tout cela, il me guidait habilement en me pressant la tête. Il s’écartais pour me laisser lui lécher les couilles quand il sentait que c’était trop pour sa queue. Il m’encourageait, non pas avec des insultes mais avec des compliments, en me félicitant sur mes talents de bonne suceuse. Il me disait que c’était bon, que j’étais douée et que j’aurai le prix Nobel de fellation ! En même temps il me déplaçait sur le lit pour pouvoir me caresser la chatte par derrière. C’était fort agréable et, pour la première fois, j’aimais réellement sucer. Après il m’a prise en levrette. Pas des heures mais suffisamment longtemps pour me faire jouir. Il faut dire que j’étais bien préparée à l’orgasme par ses doigts délicats. Je me suis séparé de mon copain qui ne savait pas se faire sucer quelques semaines après. La morale que je tire de cette expérience et le conseil que je te donnerais c’est que si tu veux te faire sucer alors c’est surtout à toi d’apprendre à savoir bien te faire sucer. La fellation ce n’est pas le mec qui est passif et la nana qui fait tout !

Fred (De Toulouse dans la nuit du 28 au 29 juin)

Ma copine était très jeune et inexpérimentée quand nous nous sommes mis ensemble. Presque vingt ans nous séparent et je ne vous raconte pas pour quel pervers je passe ! Mais je me fiche bien de ce que les gens pensent. Elle était majeure quand ça a commencé il y a deux ans et elle en a maintenant vingt. On est bien ensembles et c’est ce qui compte. Mais pour en revenir à notre sujet, elle était quasi vierge quand tout à commencé pour nous et la fellation n’était pas vraiment au programme des réjouissances sexuelles. De mon côté j’avais déjà pas mal bourlingué et j’avoue que je n’étais pas prêt à renoncer au plaisir de se faire sucer…Redisons le les filles, se faire sucer est un des grand plaisir de la vie pour un homme ! Mais je suis fidèle et j ne voulais pas la brusquer. Elle y est venu très progressivement, cela a pris plus de six mois, sans que, jamais nous n’ayons besoin d’en parler. Se faire sucer par ma copine a été pour moi une démarche très naturelle. D’abord j’ai passé beaucoup de temps à la peloter dans des lieux publics, genre cinémas, cabines d’essayage de magasins de fringues, ascenseurs etc…Chez nous je lui léchais le minou des heures entières sans jamais rien demander en retour. au début c’était très timide, elle n’osait pas trop et n’embrassait que mon ventre ou mes cuisses. J’ai été patient, je n’ai jamais poussé sa tête vers mon sexe car je trouve cela vulgaire et malpoli. Cela a pris longtemps mais je peux vous dire que maintenant Melissa adore la saucisse et qu’elle est une vraie bonne suceuse de première ! Mon conseil à Martin qui veut se faire sucer : Sois patient, tout vient à point à qui sait attendre.

Bénédicte (du Havre en Seine Maritime le 7 juillet )

Je vais peut être choquer ou paraître vénale mais je suis bien obligée d’avouer que je suce d’autant plus volontiers mon mari quand il a fait chauffer la carte bleue. Sac à main, paire de chaussures ou week-end en amoureux dans un bel hôtel sont autant d’attentions délicates qui me donnent sincèrement envie de sucer. Cela fait peut être de moi une salope vénale ou une femme intéressée. Mais pourtant j’aime mon mari, je prends plaisir à le sucer. C’est juste que je ne vois pas où est le problème de dire merci à celui qu’on aime avec une fellation. Donc mon conseil ce serait peut être de faire des cadeaux. Sexe contre cadeau ou fellation contre cadeau ça peut aussi marcher dans un couple !

Kim de région PACA le 20 juillet 2017

Je suis un habitué des sites de rencontre. J’aime les femmes, j’aime le sexe et internet pour moi a été une vraie révolution. Plus besoin de faire des faux semblant, moins de perte de temps à draguer et des rencontres faciles et nombreuse. Enfin presque facile…J’ai pu remarquer que toutes les filles qui couchent facilement ne sucent pas forcément. Par contre une règle qui s’est toujours vérifiée est qu’une fille qui a une bouche à pipe sur son profil est toujours une bonne suceuse. J’entend par bouche à pipe des lèvres pulpeuses et maquillées. Cela ne veut pas dire que si la fille n’a pas une bouche à pipe elle ne sucera pas. Mais si elle mets sa bouche en avant sur sa photo de profil je suis sûr à 100% qu’elle suce ! Donc mon conseil pour celui qui veut se faire sucer et fréquente les sites de rencontre c’est de sélectionner les photos de profils de miss avec une belle bouche.

Fabienne de Provins 21 juillet 2017

Pour aller dans le sens de Kim je pense toujours à mon mec du moment et à comment je vais le sucer quand je me mets du rouge à lèvre seule devant la glace de ma salle de bains. C’est automatique, si je me mets du rouge à lèvre ça me fait penser à une bonne queue que j’ai envie de sucer. Sinon, à part ça, je suis une fille normale et pas une nympho. Je pense qu’un mec qui veut se faire sucer par sa copine peut, par exemple, lui offrir du rouge à lèvre classe et un peu cher. Rouge de Channel par exemple. Autre astuce, quand mon mec veut se faire sucer il porte mes doigts à sa bouche.

Publié par

Lucie

Comment me décrire ? Disons que je suis une MILF 2.0 ! Une femme mariée trop tôt devenue accro aux rencontres adultères sur internet. Mes déplacements professionnels me permettent de céder à mes pulsions sans trop de risque d'être découverte. J'aime écrire et raconter mes aventures. J'aime aussi recevoir des commentaires sur ce blog ! Cela fait peut être de moi une grosse salope, une grosse pute ou une grosse cochonne, c'est au choix. Sauf que je ne suis pas grosse...Et que je choisi ma sexualité librement. Pour me séduire il suffit parfois d’être un peu original. Je suis une grande curieuse. Je traîne parfois (une ou deux fois par mois grand max) sur cinqasept. Je change à chaque fois de pseudo mais si vous me laissez le votre, qui sait je vous ferez peut être signe💋

9 réflexions au sujet de « Se faire sucer par sa copine, conseils »

  1. C’est marrant, je me reconnais beaucoup dans cet article.
    Autant je n’aime pas imposer ma vision de l’hygiène tant que ma santé n’est pas en jeu, autant si je sais que mon partenaire est propre, je le prends volontiers d’assaut avec ma bouche ! J’ai moi-même hésité à conseiller l’hygiène à d’autres comme moyen de rendre la pratique de la fellation plus séduisante, mais je savais pas trop comment suggérer à la personne de mettre ses partenaires au courant autrement qu’en le disant cash, ce qui… manque un peu de subtilité. Et pour l’avoir moi-même vécu : effectivement, quand on ne sait pas que l’autre est propre, bah… on part pas forcément du principe qu’il l’est, et donc, si on y accorde de l’importance, on est tout de suite moins motivé.

    Je me reconnais aussi pas mal dans le conseil sur la réciprocité : ma première fellation, j’avais pas prévu de la donner. J’ai accepté que mon partenaire s’occupe de moi parce qu’il en avait envie malgré que j’aie précisé que je me sentais pas d’essayer. Et magie ! L’envie est venue toute seule. Je vais pas dire que j’ai immédiatement été addict à la fellation, ça a pris des années et beaucoup de partenaires avant que donner de l’oral devienne un plaisir intense et très excitant en lui-même au point d’être pour moi un objet de fantasme parfois nécessaire à mon orgasme. Mais en tout cas, il est clair que l’hygiène et la réciprocité du sexe oral ont fait beaucoup pour que j’en arrive là.

  2. Juste pour dire que au début sucer me dégoutait et que j’y ai pris goût avec un mec qui prenait des heures à m’embrasser les seins. Sucer donne un pouvoir incroyable sur les mecs que je rencontre. Plus je suce plus je m’en rends compte. Et aussi c’est un domaine dans lequel j’ai l’impression qu’on peut toujours s’améliorer. J’aime aussi quand le mec me parle pendant que je le suce. Ou mieux quand il téléphone, par exemple à sa femme ou à sa « petite » copine !

  3. Bonjour Florentine et Yasmina,
    Votre réponse me surprend, je pensais plutôt l’inverse, que l’acte d’ouvrir vos cuisses était plus intime que celui d’ouvrir votre bouche. La bouche n’étant pas une partie intime de la femme, puisqu’elle est visible, vous vous en servez pour dire bonjour, embrasser un homme sur la joue, pour manger et pour boire. Au contraire de votre entre-cuisses qui est plus intime car cachée par vos vêtements, le fait également d’inviter un homme dans votre lit qui est un endroit intime de votre maison.
    De plus il y a l’expression qui dit « sucer, ce n’est pas coucher ! ».
    Cette impression est aussi probablement liée à la vidéo porno, où aucun rapport ne commence sans une bonne fellation.
    Enfin ceci doit être surtout lié au fait que nous n’utilisons pas notre cerveau de la même façon entre un homme et une femme : le terme « intimité » à une connotation plus psychologique chez la femme.
    Je suis bien content d’avoir lu ce blog donc …

  4. Franchement, je pense être ouverte d’esprit. Surtout, depuis une rupture douloureuse en 2016 je suis en mode pas de copain, pas d’attache, que du sexe. Mais cela ne veut pas dire qu’un mec qui couche avec moi aura le droit de se faire sucer. Pour cela il y a des étapes, de la complicité, une façon d’être etc… Autant je peux me retrouver en fin de soirée dans un lit avec un garçon et le laisser me sauter. Tout simplement parce que j’y prend plaisir. Autant faire une fellation est un acte plus réfléchi, j’ai presque envie de dire plus intime. Paradoxalement je peux coucher le premier soir mais attendre le cinq ou sixième rendez vous pour sucer. Je suis la seule dans mon cas ?

    1. Pareil pour moi. Quand je commence à sucer, c’est le moment de m’interroger sur mes sentiments. Il m’arrive parfois d’avoir des pulsions de fellation lors d’une première fois, mais pour avoir déjà essayé, ça ne m’a apporté aucun plaisir, j’y ai même rapidement mis un terme car ça ne me plaisait pas. Alors que j’adore les fellations si je connais mes partenaires et éprouve une certaine affection, à tel point que j’ai parfois besoin de fantasmer sur une fellation pour parvenir à jouir. C’est assez personnel, y a pas de règles, chacun son ressenti et personne ne devrait se conformer à une norme pour ça. Tout ce qui importe, c’est de s’écouter.

      Petit détail amusant : je n’aime pas non plus embrasser quelqu’un pour qui je n’ai pas au moins un petit faible. Autant je ne suis pas super difficile pour d’autres contacts, autant je deviens plus difficile dès que je dois me servir de ma bouche. J’ai déjà couché avec quelqu’un pendant bien 6 mois sans jamais ressentir aucune envie de l’embrasser, et j’ai pas mal couché avec mon partenaire actuel avant qu’on s’embrasse car il fonctionne comme moi sur ce plan, on a donc attendu de s’attacher avant, sans pour autant se priver d’autres amusements. Et en en parlant autour de moi, j’ai pu constater que plusieurs personnes de mon entourage le voient de la même manière (après, c’est mon entourage, et il importe de savoir qu’une observation faite sur son entourage n’est pas forcément représentative d’une population plus large, composée d’une plus grande diversité de personnes et de mentalité).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>