Se faire sucer par sa copine, conseils

Se faire sucer n’est pas toujours facile lorsque vous êtes un mec et que votre copine ne le fait pas naturellement.

mes autres arthicles

Conseils pratiques pour convaincre votre copine de sucer

Avoir une copine ou une femme qui ne suce pas est une grande source de frustration chez beaucoup d’hommes. Je ne compte plus les amants qui m’avouent que leur femme ne suce pas et que c’est une des raisons pour laquelle ils sont infidèles. Si vous avez décidé vous d’être fidèle bravo ! Alors j’espère vous aider à convaincre votre copine de pratiquer la fellation.

conseil numero 1 pour lui faire aimer la fellation : la bonne position.

00EB804D-9394-4491-A2A3-E924393C37B5

Les films pornos nous ont trop habitué à la fille genoux ou accroupie qui suce un mec debout. Pour commencer c’est une position inconfortable qui en plus donne l’impression à la femme d’être soumise. Moi j’aime et ce jeu de rôle sexy m’excite. Mais mieux vaut ne pas commencer comme cela. Votre première pipe avec votre copine, ou son retour à la fellation après une longue abstinence se fera bien mieux si elle est confortablement installée et que vous êtes passif sur le dos.

Conseil numero 2 pour se faire sucer : juste après la douche.

je vous épargne le chapitre sur la propreté et l’hygiène, je ne suis pas votre mère ! Mais la propreté c’est aussi dans la tête. Si vous êtes propre et parfumé mais que vous êtes le seul a le savoir c’est moins efficace. Une astuce, juste avant de rejoindre votre copine pour, vous l’esperez, une fellation, douchez vous, longtemps, bruyamment. Entrez dans le lit propre comme un sou neuf et doux comme un agneau. Vous augmenterez de 50% au moins vos chances de vous faire sucer.

Conseil numéro 3 pour se faire sucer par sa copine : cunnilingus GRATUIT

Le mot important c’est GRATUIT. Le deal ce n’est pas un cunnilingus contre une fellation. Ça ne marche pas comme cela. Faites juste souvent un bon gros cunnilingus à votre copine. Sans rien attendre en retour. Vous verrez il ne devrait pas se passer trop longtemps avant qu’elle ne vous suce de sa propre initiative !

F7049ED1-0F39-4338-9AB2-A04BF3EE9C9B

 

Voici le mail que je viens de recevoir…Et ma réponse à celui qui veut se faire sucer.

De Martin habitant oà Evreux le 21 juin 2017 :

Salut coquine Lucie,

Voilà, j’ai vu que tu donnais pas mal de conseils sur ton blog de cul. Comment faire une bonne sodomie, comment sucer en gorge profonde, comment trouver une salope sur internet. Et j’en passe car je n’ai pas pris le temps de tout lire. Franchement, tes conseil c’est du grand n’importe quoi ! Mais j’aime bien comment tu écris et dans le tas il y a quand même des conseils que je trouve utiles et qui semble si sincères ! Alors voilà mon problème : J’adore me faire sucer, comme, j’imagine la majorité des mecs. Mais je ne sais jamais comment amener ma copine à me faire une fellation. Aurais tu quelques idées ? Des conseils pour y amener une fille qui n’en a pas naturellement envie ? Et épargne moi les conseil du genre dis lui : »Viens me sucer la bite comme une chienne grosse cochonne, je sais que tu meures d’envie de me tailler une grosse pipe de salope ! » Je sais que tu aimes quand on te parle comme ça mais je peux t’assurer que ce n’est pas le style de ma copine !

Signé Martin qui n’en peut plus d’avoir envie de se faire sucer.

Ma réponse à Martin qui veut se faire sucer :

Bon, Martin, tu as raison, ce qui marche avec moi c’est un petit jeu de rôle de domination. Et, même sans jeu de rôle, il ne faut pas me prier pour que je prenne une bonne queue entre mes lèvres, que je suce en branlette espagnole ou en gorge profonde. J’aime ça presque plus que baiser ! Donc désolé, mais le mieux que je puisse faire c’est de lancer un appel aux bonnes volontés lectrices (et lecteurs) de ce site pour te donner les conseils pour faire de ta copine une bonne suceuse. Alors, lecteurs, lectrices, à vous de jouer en commentaire ou en mail privé. N’ayez pas peur de mal écrire, je remettrai en forme au fur et à mesure !

se faire sucer
je suis une experte en massage buco pénien, cliques si tu veux me trouver…

Jacques (De Brest, réponse dans la nuit du 22 au 23 juin)

Moi, pour me faire sucer je commence par un cunnilingus et je m’arrange pour me retrouver en position de 69. Ca marche à tous les coup…de queue.

Marina (Suceuse de Briançon le 26 juin au matin)

Cher Martin qui veut se faire sucer,

Au début, moi non plus, je n’avais pas envie de sucer mon amoureux. Je savais qu’il avait très envie d’une fellation mais cela ne me donnait pas pour autant le désir de lui tailler une pipe.

Cependant, bonne poire, parfois je me forçais pour lui faire plaisir puisqu’il désirait tant se faire sucer. Je me disais : si je ne le fais pas il ira voir ailleurs. Alors, bien sûr il aimait ça ! Mais, du coup, il ne venait dans mon con que pour éjaculer bien trop précocement à mon goût. Et c’était moi la grande perdante ! Pour moi sucer mon mec revenait à renoncer à l’orgasme puisqu’il n’était pas assez endurant pour me satisfaire après une bonne pipe. Je n’osais pas lui en parler car j’avais peur de sa réaction. Je sais, je suis conne. Mais c’est ainsi. Un jour, par hasard, j’ai retrouvé un copain du temps où j’étais Lycéenne sexy mais trop sage pour coucher. On a rattraper les occasions ratées. Je sais, c’est mal de tromper mais ce n’était pas prémédité du tout. Alors je me dis que c’est moins grave, que ça compte presque pas ! Comme il a commencé par un cunnilingus de folie je me suis sentie obligée de le sucer. Mais je me disais que c’était dommage. Dans ma tête je pestais contre ces mecs qui veulent tous se faire sucer. Cela allait encore écourter l’étreinte…Mais rien de tout cela, il me guidait habilement en me pressant la tête. Il s’écartais pour me laisser lui lécher les couilles quand il sentait que c’était trop pour sa queue. Il m’encourageait, non pas avec des insultes mais avec des compliments, en me félicitant sur mes talents de bonne suceuse. Il me disait que c’était bon, que j’étais douée et que j’aurai le prix Nobel de fellation ! En même temps il me déplaçait sur le lit pour pouvoir me caresser la chatte par derrière. C’était fort agréable et, pour la première fois, j’aimais réellement sucer. Après il m’a prise en levrette. Pas des heures mais suffisamment longtemps pour me faire jouir. Il faut dire que j’étais bien préparée à l’orgasme par ses doigts délicats. Je me suis séparé de mon copain qui ne savait pas se faire sucer quelques semaines après. La morale que je tire de cette expérience et le conseil que je te donnerais c’est que si tu veux te faire sucer alors c’est surtout à toi d’apprendre à savoir bien te faire sucer. La fellation ce n’est pas le mec qui est passif et la nana qui fait tout !

Fred (De Toulouse dans la nuit du 28 au 29 juin)

Ma copine était très jeune et inexpérimentée quand nous nous sommes mis ensemble. Presque vingt ans nous séparent et je ne vous raconte pas pour quel pervers je passe ! Mais je me fiche bien de ce que les gens pensent. Elle était majeure quand ça a commencé il y a deux ans et elle en a maintenant vingt. On est bien ensembles et c’est ce qui compte. Mais pour en revenir à notre sujet, elle était quasi vierge quand tout à commencé pour nous et la fellation n’était pas vraiment au programme des réjouissances sexuelles. De mon côté j’avais déjà pas mal bourlingué et j’avoue que je n’étais pas prêt à renoncer au plaisir de se faire sucer…Redisons le les filles, se faire sucer est un des grand plaisir de la vie pour un homme ! Mais je suis fidèle et j ne voulais pas la brusquer. Elle y est venu très progressivement, cela a pris plus de six mois, sans que, jamais nous n’ayons besoin d’en parler. Se faire sucer par ma copine a été pour moi une démarche très naturelle. D’abord j’ai passé beaucoup de temps à la peloter dans des lieux publics, genre cinémas, cabines d’essayage de magasins de fringues, ascenseurs etc…Chez nous je lui léchais le minou des heures entières sans jamais rien demander en retour. au début c’était très timide, elle n’osait pas trop et n’embrassait que mon ventre ou mes cuisses. J’ai été patient, je n’ai jamais poussé sa tête vers mon sexe car je trouve cela vulgaire et malpoli. Cela a pris longtemps mais je peux vous dire que maintenant Melissa adore la saucisse et qu’elle est une vraie bonne suceuse de première ! Mon conseil à Martin qui veut se faire sucer : Sois patient, tout vient à point à qui sait attendre.

Bénédicte (du Havre en Seine Maritime le 7 juillet )

Je vais peut être choquer ou paraître vénale mais je suis bien obligée d’avouer que je suce d’autant plus volontiers mon mari quand il a fait chauffer la carte bleue. Sac à main, paire de chaussures ou week-end en amoureux dans un bel hôtel sont autant d’attentions délicates qui me donnent sincèrement envie de sucer. Cela fait peut être de moi une salope vénale ou une femme intéressée. Mais pourtant j’aime mon mari, je prends plaisir à le sucer. C’est juste que je ne vois pas où est le problème de dire merci à celui qu’on aime avec une fellation. Donc mon conseil ce serait peut être de faire des cadeaux. Sexe contre cadeau ou fellation contre cadeau ça peut aussi marcher dans un couple !

Kim de région PACA le 20 juillet 2017

Je suis un habitué des sites de rencontre. J’aime les femmes, j’aime le sexe et internet pour moi a été une vraie révolution. Plus besoin de faire des faux semblant, moins de perte de temps à draguer et des rencontres faciles et nombreuse. Enfin presque facile…J’ai pu remarquer que toutes les filles qui couchent facilement ne sucent pas forcément. Par contre une règle qui s’est toujours vérifiée est qu’une fille qui a une bouche à pipe sur son profil est toujours une bonne suceuse. J’entend par bouche à pipe des lèvres pulpeuses et maquillées. Cela ne veut pas dire que si la fille n’a pas une bouche à pipe elle ne sucera pas. Mais si elle mets sa bouche en avant sur sa photo de profil je suis sûr à 100% qu’elle suce ! Donc mon conseil pour celui qui veut se faire sucer et fréquente les sites de rencontre c’est de sélectionner les photos de profils de miss avec une belle bouche.

Fabienne de Provins 21 juillet 2017

Pour aller dans le sens de Kim je pense toujours à mon mec du moment et à comment je vais le sucer quand je me mets du rouge à lèvre seule devant la glace de ma salle de bains. C’est automatique, si je me mets du rouge à lèvre ça me fait penser à une bonne queue que j’ai envie de sucer. Sinon, à part ça, je suis une fille normale et pas une nympho. Je pense qu’un mec qui veut se faire sucer par sa copine peut, par exemple, lui offrir du rouge à lèvre classe et un peu cher. Rouge de Channel par exemple. Autre astuce, quand mon mec veut se faire sucer il porte mes doigts à sa bouche.

Rencontrer des mannequins qui couchent

Ma chère Lucie,

Surprise par mon commentaire sur ton blog disant que j’étais Mannequin mais que cela ne me facilitais en rien la vie pour faire des rencontres coquines tu m’as demandé comment cela était possible. Comment, alors que tous les hommes rêvent d’un plan cul avec un mannequin, ce peut-il que je galère autant pour trouver non pas l’amour mais juste un plan sympa pour l’été ? A vrai dire je ne suis pas certaine d’être capable de bien répondre. Mais c’est vrai que je ne suis pas la seule dans mon cas et la plupart de mes amies Mannequins (si l’on peut parler d’amitié dans ce métier) ont les même problèmes que moi.

Mannequin = Salope ?

Je pense que, tout simplement, il ne faut pas croire au cliché de la vie de Mannequin toute en Strass et en Paillettes. Même quand on est mannequin dans une grande agence, ce qui est mon cas, on est paradoxalement très entourée et en même temps très seule. J’ai été repérée et engagée comme mannequin à 16 ans. J’en ai aujourd’hui 21. Il faut savoir qu’un Mannequin de 16 ans est surveillée quasi H24. Et c’est bien car sinon mes parents ne m’auraient jamais laissée faire cela ! Au début c’est plutôt une vie sympa car il y a des voyages et, même pour moi qui ne suis pas dans les très connues, de l’argent. C’est pas la vie de rock star mais par rapport à n’importe quel boulo de caissière ou de secrétaire c’est presque cinq fois mieux ! Bien sûr je ne parle pas d’une secrétaire cochonne qui fait semblant d’être secrétaire dans des scénettes érotiques mais d’une vraie secrétaire comme il y en a tant qui ne sont ni très belle ni salope. Donc c’est sympa, mais niveau rencontres ce n’est pas le pied pour l’épanouissement sexuel à cet âge. Les agences ont tellement peur du détournement de mineure qu’on est surprotégée. Et je n’ai eu mon premier rapport sexuel que l’été de mes 18 ans, justement quand je suis revenu chez mes Parents dans le Cantal en Vacances ! On décrit souvent la première relation sexuelle comme un échec, une déception. Cela n’a pas du tout été mon cas. Au contraire, c’était une révélation ! J’étais maladroite bien sûr mais j’ai aimé cela. J’ai même adoré et j’ai tout de suite eu envie d’en connaître plus, de recommencer avec le même garçon mais aussi avec d’autres car je n’étais pas amoureuse. Je n’étais pas amoureuse mais j’adorais ce qu’il me faisait, je ne peux pas le nier ! Tout cela n’a rien à voir avec le fait que je sois Mannequin. Mais peut être que les mois d’isolement et de privation affective y sont pour quelque chose. Ensuite, à la fin de l’été quand il a fallu reprendre les voyages, tout s’est arrêté net. J’aurais sans doute eu des occasions car j’étais majeure. Mais c’est un milieu où si vous commencez à devenir « accessible » alors la carrière est foutue. On te prend et on te traite comme une salope. Les filles jolies c’est pas ça qui manque. Du coup celles qui ont mauvaise réputation sont orientées vers des trucs glauques et en plus très mal payés. Alors le sexe j’avoue que ce n’est QUE pendant les vacances, et QUE en cachette. Mais ça me va très bien en fait et j’aime ça plus que jamais ! Mon seul regret est d’être obligée de passer par les sites de rencontre. Mais je n’ai pas trouvé d’autre solution pour rester discrète.

Voilà, j’espère que cela répond à tes questionnements.

Plan cul Elbeuf, Normandie coquine

Plan cul Elbeuf, telle était le nom de code que je donnais dans ma tête à ce déplacement professionnel dans cette charmante bourgade du bocage Normand. Le gros avantage des déplacements commerciaux lorsque l’on est, comme moi, un peu nymphomane mais mariée et en recherche de discrétion c’est que l’on ne reste jamais plus de quelques jours au même endroit et que l’on est bien souvent loin du lit conjugal sans avoir besoin de se justifier. Alors, dans ma tête je me rêve prisonnière en cavale comme dans Prison Break ou agente secrète donnant des noms de code à chacune de mes aventures extra conjugales. Cette fois donc ce serait plan cul Elbeuf.

En tenue pour un plan cul Elbeuf
En tenue pour un plan cul Elbeuf

Plan cul Elbeuf, back to basics

Pour cette mission sexy je voulais un homme rude aux mains calleuses. Je fantasmais sur un normand qui fleurerait bon la ruralité et saurait relever ma robe à fleurs pour me prendre par derrière comme une bonne vache Normande à gros seins et peau laiteuse. Bon, je suis plutôt brune et déjà bronzée en ce mois de mai. Mais qu’à cela ne tienne, en culote de coton blanche, robe à fleurs et souliers vernis je pouvais passer pour une provinciales endimanchée même si nous étions jeudi. J’avais cueilli mon amant du jours sur cinqasept et nous devions nous rencontrer à la terrasse d’un bar cours Carnot. L’homme n’avais rien d’exceptionnel au vu de son profil mais il y avait dans la photo de lui, cadrée à l’américaine en chemise à carreaux dans un environnement champêtre, quelque chose d’un peu ringard et provincial qui m’attirait. Après avoir vécu des plans culs plutôt sophistiqué j’avais envie d’une baise simple et sans chichi. Un plan cul Elbeuf qui ne resterait peut être pas dans les anales de ma vie de débauche mais qui me permettrait de prendre mon pied et d’oublier un peu la monotonie des déplacements commerciaux que j’enquillais depuis plus d’un mois sans sexe.

La coupe de ma robe mettait bien en valeur mes gros seins, et Francis avait vraiment du mal à me regarder dans les yeux. Quand il me demandais si j’avais envie d’aller faire un tour et qu’il me fasse visiter le centre ville d’Elbeuf ses yeux étaient tellement fixés sur mes seins que je n’hésitais pas à répondre : »Non merci, j’ai surtout envie qu’on aille direct à mon AirBnB pour une cravate de notaire et plus si affinités. »

-« Eh bin dis donc, tu n’y vas pas par quatre chemin ma cochonne ! Note que ça me va bien comme programme. »

-« J’aime bien quand tu m’appelles cochonne. Surtout ne te prive pas si tu as d’autre petits noms à me donner…Allez, vite, on y va, j’ai très envie de faire ma gourmande ! »

Je laissais un billet de cinq sous la bouteille de San Pelegrino et le prenais par la main pour l’entrainer presque en courant vers la place François Mitterrand non loin de laquelle je louais un joli loft depuis le matin. A peine passée la porte de l’immeuble je me collais à lui pour lui rouler une galoche d’anthologie. J’aime mettre la langue quand j’embrasse, j’aime sentir que mes seins se pressent contre le torse de mon amant d’un jour. Ce premier baiser est un des moments que je préfère. Les mains qui se font baladeuses et surtout garder les yeux ouverts pour les faire parler. Quand j’embrasse j’aime penser que le mec comprend à ce moment précis que je vais être un super coup. Je veux, dans le premier baiser, qu’il comprenne que je vais faire ma salope jusqu’au bout, qu’il pourra tout me demander. Ou, plutôt non, qu’il n’aura même pas à me demander. Et là, je savais que c’était exactement ce qu’il devait se dire. La mission plan cul Elbeuf s’annonçait un succès !

Plan cul Elbeuf, du rêve à la désillusion

 J’imagine que ce titre de paragraphe n’est pas très habile puisqu’il dévoile à l’avance que mon plan cul Elbeuf n’a pas tenu toutes ses promesses d’orgasmes multiples. Pourtant je pouvais sentir le sexe déjà bien dur de mon plan cul Elbeuf à travers le tissus de son pantalon. A peine passé le seuil du petit appartement que je nous avais trouvé il me prenait par la taille pour un nouveau baiser et ses mains allaient directement à mes fesses. Je me libérais soucieuse de ne pas aller trop vite car je sais les dangers de trop de précipitation. En général c’est éjaculation précoce assurée.

-« Installe toi, patiente un peu, je nous ai prévu tout un programme. » Je le pousse gentiment sur le petit canapé en cuir de l’appartement. « Attends moi là mon beau, je suis toute à toi dans quelques secondes. »

J’ouvre la fenêtre qui donne sur la rue pour tirer les volets. Il fait encore plein jour et j’ai envie d’une lumière un peu moins crue. J’ai aussi préparé un grand verre à Whisky de la glace et une bouteille de Jack Daniel. J’ai aussi une de ces petites pilules magiques qui permettent parfois (parfois seulement hélas) de faire durer l’erection au delà du raisonnable. Et je suis déraisonnable.

-« Pendant que je te fume le cigar tu préfère justement un vrai cigar ou un pétard ? »

-« Plutôt cigar chérie ! »

Chérie, si c’est pas mignon tout plein. J’ai l’impression d’être à la maison ! Enfin, pourquoi pas, après tout. J’ai défait les premiers boutons de mon chemisier et je reviens vers lui son verre dans une main, un Montecristo dans l’autre. Je lui donne le verre et m’installe à genoux à ses pieds. Je passe lentement le cigar entre mes gros nichons, puis j’en suce méthodiquement la hampe pour bien l’humidifier. Je sais qu’il pense à sa queue qui prendra bientôt le même chemin. J’ai un zippo argenté et je passe le cigar dans la flamme pour le chauffer un peu. Je repasse le tout dans ma bouche et je rechauffe une seconde fois. Mon plan cul Elbeuf semble apprécier mon petit manège. Mais il s’impatiente aussi et sort sa queue de son pantalon. Dommage, j’aurais aimé le faire moi même mais le message est clair. J’allume cependant le cigar et en tire quelques bouffées. Je souffle la fumée sur sa belle queue. Il me prend le cigar et passe la main derrière ma nuque pour m’attirer vers sa verge.

Comme j’ai déjà promis une cravate de notaire et que je tiens toujours (enfin presque) mes promesses je fais sauter les derniers boutons de mon chemisier et installe sa belle queue au creux de mes gros seins fermes pour une branlette Espagnole que j’espère d’anthology.

Et c’est là qu’après à peine trois aller retour je me prend une énorme éjaculation faciale ! Mon plan cul Elbeuf est tout penaud, Il se confond en excuses. Moi les excuses il n’y a rien de pire pour me faire redescendre. Si il avait accompagné son éjaculation prématurée d’un bon : »Tiens, prends ça dans ta face cochonne ! » c’est presque certain que j’aurais proposer d’attendre un peu, de reprendre plus tard après, éventuellement un petit remontant chimique que j’ai toujours en réserve. Mais là, des excuses, limites gémissantes c’est le pire. Dégoutée je le laisse se rhabiller et partir. D’autant que ce n’est que le début de l’après midi et qu’avec un peu de chance et une bonne connection internet je peux sans doute me trouver un plan cul Elbeuf de remplacement vite fait ! Mais ça c’est une autre histoire que je vous raconterai peut être bientôt.